Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RESUME DE L'ACTUALITE A 10h20 GMT (26/04)

Reuters26/04/2016 à 12:18
 (rpt) 
KIEV - L'Ukraine marque aujourd'hui le trentième anniversaire de 
la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en rendant notamment 
hommage aux "liquidateurs", ces pompiers et soldats envoyés sur 
le site sans aucune protection dans les heures qui ont suivi 
l'explosion et dont beaucoup ont perdu la vie. 
    Aux premières heures du 26 avril 1986, la fusion du réacteur 
numéro 4 de la centrale a projeté dans l'atmosphère des nuages 
chargés de particules radioactives dont les effets sanitaires se 
font encore sentir aujourd'hui. 
    La catastrophe la plus grave de l'histoire du nucléaire 
civil a contraint des dizaines de milliers d'habitants à fuir et 
mis en évidence les déficiences du système soviétique.  
    Une cérémonie a été célébrée ce matin dans l'église de Kiev 
bâtie à la mémoire des victimes et une autre s'est déroulée à 
Slavoutitch, ville construite à 50 km de la centrale pour 
reloger les riverains.   
    Ce 30e anniversaire coïncide avec l'achèvement imminent 
d'une structure métallique de confinement en forme d'arche qui 
devrait permettre d'isoler le réacteur n°4 et son sarcophage 
endommagé pendant une centaine d'années. 
     --- 
    PARIS - Un mouvement de grève lancé par l'ensemble des 
syndicats de la SNCF, qui veulent peser sur les négociations en 
cours sur les conditions de travail des cheminots, perturbe 
aujourd'hui le trafic ferroviaire en France. 
    La direction a fait état en fin de matinée d'un taux de 
grévistes de 23,9%, soit 11,6 points de moins que lors de la 
grève précédente pour les mêmes motifs, le 9 mars (35,5%). 
    Selon elle, les perturbations sont conformes aux prévisions 
: seulement un TGV sur deux, un train Intercités sur trois, un 
Transilien sur deux et quatre TER sur dix roulent. 
    La SNCF a envoyé 500.000 sms à ses clients pour les prévenir 
des perturbations, précise son service de presse. 
    Le préavis de grève couvre la période du 25 avril à 19h00 au 
27 avril à 08h00. La SNCF estime que le trafic reprendra 
progressivement demain.  
     --- 
    LUXEMBOURG - Transparency International a réclamé 
aujourd'hui l'abandon des poursuites à l'encontre des anciens 
collaborateurs de PricewaterhouseCoopers (PwC) et d'un 
journaliste - tous trois français - poursuivis dans l'affaire 
"LuxLeaks", à l'occasion de l'ouverture de leur procès au Grand 
Duché. 
    Au centre de cette affaire figure le "lanceur d'alerte" 
Antoine Deltour, accusé d'avoir remis au journaliste Edouard 
Perrin, de l'émission "Cash Investigation", diffusé sur France 
2, des documents confidentiels révélant l'existence d'accords 
fiscaux entre le Luxembourg et de nombreuses multinationales.  
    Ces accords, mis au point par des cabinets de conseil dont 
celui de PwC, auraient permis à des entreprises telles qu'Apple, 
 Amazon, Pepsi ou Disney de minimiser leurs impôts. 
     --- 
    ISTANBUL - Ismail Kahraman, président du Parlement turc, a 
plaidé pour l'abandon du principe de laïcité dans le cadre de la 
réforme constitutionnelle souhaitée par le président Recep 
Tayyip Erdogan. 
    "La nouvelle Constitution ne doit pas être laïque (...) 
Cette nouvelle constitution doit être religieuse", a-t-il 
déclaré dans un discours prononcé hier soir et relayé ce matin 
par les chaînes de télévision.      
    Le chef de l'Etat et le Parti de la justice et du 
développement (AKP), mouvement islamo-conservateur dont il est 
issu, militent de longue date pour une réforme de la loi 
fondamentale amendée après le coup d'état militaire de 1980 et 
pour l'instauration d'un régime présidentiel, mais se disent 
attachés aux principes démocratiques européens. 
    L'AKP, qui dispose de 317 des 550 sièges parlementaires, 
doit réunir 330 voix pour obtenir la tenue d'un référendum 
constitutionnel, ce suppose donc le ralliement d'une partie de 
l'opposition, dont le chef de file a vivement réagi aux propos 
du président du Parlement. 
     --- 
    SYDNEY/PARIS - L'Australie a annoncé aujourd'hui engager  
des négociations exclusives avec le constructeur naval militaire 
français DCNS en vue d'un contrat évalué à 50 milliards de 
dollars australiens (34 milliards d'euros) pour la construction 
et la maintenance de 12 sous-marins.  
    La part du contrat pour la filiale de l'équipementier 
Thales, préférée à l'allemand Thyssenkrupp Marine Systems (TKMS) 
et à un consortium japonais, avoisine huit milliards d'euros, 
a-t-on précisé de sources proches du dossier.   
    Ces négociations exclusives marquent une nouvelle victoire 
française à l'export dans la défense, un an après les deux 
premiers contrats à l'étranger du Rafale de Dassault Aviation, 
avec des commandes en Egypte et au Qatar. 
    Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a précisé 
que les bâtiments destinés à remplacer des sous-marins 
australiens de la classe Collins seraient construits dans l'Etat 
d'Australie méridionale, un point crucial pour les autorités 
avant des élections législatives anticipées le 2 juillet.    
    Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a de son côté 
assuré sur Europe 1 que le contrat apporterait "des milliers 
d'emplois en France", en particulier à Cherbourg (Manche) mais 
aussi en Bretagne (Lorient, Brest, Nantes).  
     --- 
    TOKYO - Mitsubishi Motors a reconnu aujourd'hui avoir 
falsifié des tests d'économies de carburant depuis 25 ans, soit 
depuis bien plus longtemps qu'il ne l'avait admis jusqu'à 
présent, et a annoncé la mise en place d'une commission 
d'enquête externe. 
    Le sixième groupe automobile japonais a encore cédé près de 
10% mardi à la Bourse de Tokyo et a perdu près de la moitié de 
sa valeur depuis qu'il a reconnu, le 19 avril, la falsification 
de tests d'économies de carburant sur quatre modèles dont deux 
produits pour le compte de Nissan. Mitsubishi Motors a aussi 
admis depuis qu'un plus grand nombre de véhicules pourraient 
être concernés, ce qui a alimenté les craintes des investisseurs 
d'éventuelles amendes et demandes d'indemnisation. 
 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.