Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (05/10)

Reuters05/10/2015 à 04:03

CANNES, Alpes-Maritimes - Les très violentes intempéries qui ont frappé les Alpes-Maritimes avant-hier ont fait au moins 17 morts et quatre disparus, selon un bilan provisoire de la préfecture. François Hollande, qui s'est rendu sur place avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, a annoncé que l'état de catastrophe naturelle serait reconnu dès mercredi et des indemnisations versées sous trois mois. "L'Etat prendra (...) sa part, et dès mercredi au conseil des ministres, il y aura la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle, et les indemnisations qui seront ensuite versées le seront dans un délai de trois mois", a dit le président depuis Biot, l'une des communes sinistrées. Un fonds de soutien aux collectivités locales sera également mis en place, ainsi qu'une aide aux commerçants et artisans touchés, dont les dommages seront reconnus, a-t-il ajouté, avant de poursuivre son tour des zones sinistrées. --- KABOUL - La mission de l'Otan en Afghanistan dit s'attendre à ce que l'enquête sur le bombardement par l'armée américaine d'un hôpital de Kunduz samedi soit rapidement terminée, Médecins sans frontières (MSF) exigeant de son côté qu'elle soit "transparente" et impartiale. Les résultats de l'enquête préliminaire menée par une équipe multinationale seront connus "d'ici quelques jours", a indiqué l'Otan dans un communiqué. MSF, dont 12 employés ont été tués par les bombardements américains qui ont fait au total 22 morts, selon un dernier bilan, a répété sa demande d'enquête indépendante et transparente sur ce qu'elle a présenté comme un probable crime de guerre. --- LISBONNE - La coalition de centre-droit au pouvoir au Portugal a remporté les élections législatives de dimanche, mais elle n'aura pas la majorité absolue au Parlement montrent des résultats presque définitifs. Sur les 99,1% des bulletins dépouillés, 38,5% des voix se sont portées sur la coalition du Premier ministre sortant Pedro Passos Coelho contre 32,4% pour les socialistes emmenés par l'ancien maire de Lisbonne Antonio Costa. Les résultats définitifs seront connus lundi. "Nous accueillons ces résultats avec beaucoup d'humilité", a déclaré Pedro Passos Coelho, "nous avons échoué à atteindre la majorité absolue au Parlement. --- ATHENES - Le gouvernement grec présente aujourd'hui un projet de budget 2016 d'austérité censé convaincre les créanciers internatinaux d'Athènes de sa bonne volonté avec en ligne de mire un retour à moyen terme de la Grèce sur les marchés financiers. LUXEMBOURG - Le ministe grec des Finances, Euclide Tsakalotos, est attendu ce soir à Luxembourg pour évoquer avec ses homologues de la zone euro une série de réformes que la Grèce doit mettre en oeuvre d'ici la mi-novembre afin d'être éligible à la prochaine tranche d'aide prévue dans le programme d'aide. --- BRUXELLES - Le président turc Recep Tayyip Erdogan se rend aujourd'hui à Bruxelles pour y rencontrer des responsables européens et évoquer avec eux le conflit qui déchire la Syrie depuis plus de quatre ans et qui essaime sur le territoire de la Turquie. --- BERLIN - Le nouveau président de Volkswagen estime que le scandale de fraude aux tests des émissions polluantes de ses moteurs diesel représente un risque vital pour le premier constructeur européen, écrit le journal dominical allemand Welt am Sonntag. Le scandale a provoqué "une crise qui menace l'existence de la compagnie", a déclaré cette semaine Hans-Dieter Pötsch lors d'une réunion interne au siège de VW à Wolfsburg, selon le journal. Pötsch pense que cette crise peut être surmontée, ajoute Welt am Sonntag, qui ajoute que le projet de VW d'investir 100 milliards d'euros d'ici à 2018 pourrait être remis en question. --- PARIS - Laurent Fabius a appelé les pays n'ayant pas encore soumis leur contribution pour la conférence sur le climat (COP21) prévue en décembre au Bourget, près de Paris, à le faire "dès que possible". Quelque 146 pays ont présenté leur contribution à ce stade, dont plus de 70 la semaine passée, indique le ministre français des Affaires étrangères. Vingt-trois d'entre eux ont bénéficié de l'appui de l'Agence française de développement, précise-t-il. --- PARIS - "Nous ne ferons rien qui permette au Front national" de gagner des régions en décembre, a déclaré hier le ministre socialiste des Finances Michel Sapin, appelant toutes les forces de gauche à se rassembler. La question d'un désistement des listes socialistes au second tour des élections régionales en cas d'arrivée du PS en troisième position derrière le FN et Les Républicains ne semble pas avoir été clairement tranchée à gauche. Le PS insiste pour l'instant sur la nécessité d'éviter cette situation. Le Premier ministre Manuel Valls a récemment déclaré, sans plus de précisions, que "tout" serait fait pour empêcher une victoire du FN. --- PARIS - La direction d'Air France présente aujourd'hui aux organisations représentatives la restructuration qu'elle compte engager après l'échec des négociations avec ses syndicats de pilotes, pointés du doigt pour ne pas avoir accepté le plan de compétitivité proposé par la compagnie. Les syndicats ont appelé le personnel au sol à une grève aujourd'hui pour protester contre les suppressions de postes. L'ensemble des vols est maintenu, mais "quelques retards" sont à prévoir, a indiqué dimanche à Reuters un porte-parole d'Air France, indiquant ne pas disposer à ce stade de prévision du taux de participation à cette grève.


Mes listes

valeur

dernier

var.

95.12 +0.16%
0 0.00%
5437.31 +0.44%
1.217 +0.07%
457.9 -0.11%
71.96 +1.87%
0.755 -13.22%
92.11 -0.70%
66.43 +0.85%
54.52 -0.51%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.