Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Repsol va céder plus de 6 milliards d'euros d'actifs d'ici 2020

Reuters15/10/2015 à 10:34

REPSOL VA VENDRE 6,2 MILLIARDS D'EUROS D'ACTIFS D'ICI 2020

par Julien Toyer et Jose Elías Rodríguez

MADRID (Reuters) - Repsol a annoncé jeudi son intention de vendre pour 6,2 milliards d'euros d'actifs dans le cadre de son nouveau plan stratégique 2016-2020, lequel prévoit également une diminution de 40% des investissements dans l'amont du géant pétrolier espagnol qui veut ainsi se désendetter et protéger son dividende.

Avec ce nouveau plan, présenté 10 mois après le rachat du canadien Talisman Energy pour 8,3 milliards de dollars (7,2 milliards d'euros), la société entend en outre se reconfigurer pour être en mesure de faire face à une déprime prolongée des cours du brut.

Les investisseurs semblent avoir bien accueilli ces annonces puisque, vers 07h55 GMT, l'action Repsol gagnait 2,02% à 12,41 euros alors que l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes avançait de 1,35%.

Mercredi, après la clôture de la Bourse de Madrid, Repsol a pourtant averti que son bénéfice net pourrait reculer de 22% cette année en raison de la faiblesse des cours et de la dépréciation de certains de ses actifs en Amérique du Nord, qui l'obligera à inscrire des charges exceptionnelles dans ses comptes du troisième trimestre.

Repsol était l'une des dernières grandes compagnies pétrolières européennes à ne pas avoir annoncé de coupes dans ses investissements, dans un contexte de cours du pétrole divisés par plus de deux par rapport à leur dernier pic de juin 2014.

De ce fait, mais aussi en raison de son endettement élevé à la suite du rachat de Talisman, le titre Repsol a souffert ces derniers temps, avec un recul de 27% sur les trois derniers mois avant les gains de ce jeudi.

Depuis le début de l'année, la valeur perd encore 18,3% (après -11,4% en 2014) contre +1,6% (et -15,1% en 2014) pour l'indice sectoriel.

DIX MILLIARDS D'EUROS DE GÉNÉRATION DE TRÉSORERIE

Le rachat de Talisman a fortement renforcé la présence de Respol à l'international mais, en même temps, cette acquisition a conduit les agences de notation à s'interroger sur la solidité du bilan du groupe.

Lors de la présentation de son plan, Repsol a confirmé son objectif de hausse du résultat brut d'exploitation (EBE) sur l'ensemble de l'année, mais il ne tient désormais plus compte des effets de stocks dans son calcul, ce qui rend l'objectif plus facile à atteindre.

Auparavant, le groupe avait dit tabler sur EBE 2015 compris entre cinq milliards et 5,5 milliards d'euros, soit une hausse maximale de 45% par rapport à 2014. Repsol voit désormais cet EBE hors effets de stocks se situer entre 5,2 et 5,45 milliards d'euros en 2015, soit une progression pouvant aller jusqu'à 15% par rapport à l'année dernière.

Repsol a ajouté que cet EBE hors effets de stocks devrait atteindre 7,9 milliards d'euros d'ici 2020, soulignant qu'il réaliserait 2,1 milliards d'euros de synergies et d'économies par an d'ici 2018.

Cela permettra au groupe de générer quelque 10 milliards d'euros de trésorerie, somme qui sera consacrée à son désendettement et au versement des dividendes, Repsol offrant l'un des rendements les plus élevés en la matière parmi les valeurs vedettes de la Bourse de Madrid.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.