Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Reprise sous 3 mois du programme de rachat de titres à la BCE

Reuters25/04/2012 à 20:00

Reprise sous 3 mois du programme de rachat de titres à la BCE

LONDRES (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) devra reprendre son programme de rachat de titres de dettes souveraines de pays de la zone euro dans le courant des trois prochains mois en raison du niveau élevé des rendements sur les titres de plusieurs pays et de la rechute en récession du bloc, montrent les résultats d'une enquête Reuters auprès d'économistes.

Trois quarts des participants à cette enquête estiment que la banque centrale reprendra ses interventions sur les dettes souveraines afin de faire baisser les rendements et une grande majorité d'entre eux s'attendent à ce que cela intervienne au cours des trois prochains mois.

"Des tensions renouvelées sur les marchés obligataires peuvent constituer un signal d'alarme suffisamment fort pour réveiller le programme de rachat de titres", a déclaré Philip Shaw, économiste en chef chez Investec, en référence au programme d'achat de dettes souveraines de la zone euro que la BCE a mis en sommeil depuis six semaines.

"Il n'y a rien d'imminent mais nous avons l'impression que cela ne devrait pas être très éloigné", a poursuivi Philip Shaw.

La BCE avait réactivé son programme de rachat de titres en août après quatre mois d'interruption alors que les dettes souveraines de l'Italie et de l'Espagne étaient attaquées.

L'accalmie provoquée par l'annonce puis la réalisation de deux opérations illimitées de refinancement à trois ans, en décembre et en février, qui se sont traduites par l'injection de plus de 1.000 milliards d'euros de liquidités a conduit à une mise en sommeil du programme.

Les représentants de la BCE, et son président Mario Draghi lui même mercredi, ont clairement dit que la balle était désormais dans le camp des gouvernements en ce qui concerne de nouvelles mesures de soutien à l'activité.

Les rendements sur la dette souveraine espagnole à dix ans ont toutefois franchi récemment le seuil des 6,0%, considéré comme difficilement soutenable dans la durée.

La BCE a déjà acquis l'équivalent de 200 milliards d'euros de dettes souveraines tout en stérilisant ses interventions par un retrait d'un montant équivalent de liquidités du système bancaire afin d'éviter une monétisation des dettes publiques que ses statuts lui interdisent.

Les premiers résultats de l'enquête Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) de la zone euro pour le mois d'avril publiés lundi montraient une accentuation de la contraction de l'activité dans le secteur privé.

Selon une précédente enquête Reuters auprès d'économistes, la zone euro devrait connaître une récession modérée jusqu'au troisième trimestre de cette année.

La BCE, qui a abaissé son principal taux directeur à un plus bas record de 1,0% en décembre, ne devrait pas le modifier dans un sens ou dans l'autre avant 2014, selon la prévision médiane des économistes interrogés cette semaine.

Un seul économiste a dit s'attendre à ce que la BCE baisse son principal taux directeur d'un quart de point lors de la prochaine réunion de son Conseil des gouverneurs, le 3 mai.

Deepti Govind et Ruby Cherian, Marc Joanny pour la version française, édité par Wilfrid Exbrayat

Mes listes

valeur

dernier

var.

ADP
179.9 +0.22%
CGG
2.132 -1.93%
40.56 -1.15%
51.67 -0.27%
3.995 -0.87%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.