Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Repli en vue en Europe à quelques heures de l'inflation aux USA
information fournie par Reuters10/08/2022 à 08:45

REPLI EN VUE EN EUROPE À QUELQUES HEURES DE L'INFLATION AUX USA

REPLI EN VUE EN EUROPE À QUELQUES HEURES DE L'INFLATION AUX USA

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse mercredi, à quelques heures de la publication des chiffres très attendus de l'inflation américaine et après le coup de froid provoqué par les prévisions décevantes du fabricant américain de semi-conducteurs Micron Technology.

Les contrats à terme sur indices suggèrent un recul de 0,35% pour le CAC 40 à Paris, de 0,38% pour le Dax à Francfort, de 0,32% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,35% pour l'EuroStoxx 50.

Tous ont déjà cédé du terrain mardi après l'avertissement lancé par Micron sur son chiffre d'affaires, qui a ravivé les craintes d'une dégradation de l'activité économique dans les mois à venir.

Ce coup de froid, qui a frappé en premier lieu les valeurs technologiques, s'ajoute à la prudence de mise avant la publication des statistiques des prix à la consommation (CPI) aux Etats-Unis, prévue à 12h30 GMT, des chiffres qui ne manqueront pas d'alimenter le débat sur l'opportunité d'une troisième hausse de trois quarts de point des taux de la Réserve fédérale le mois prochain.

Si le reflux des prix à la pompe (-20% environ en un mois) est susceptible de se traduire par un ralentissement de l'inflation globale, celle-ci devrait rester historiquement très élevée (le consensus Refinitiv la donne à 8,7% sur un an) et l'inflation de base (hors énergie et alimentation) pourrait continuer d'accélérer, à 6,1% selon les économistes et analystes interrogés.

De surcroît, la Fed a de toute façon laissé entendre qu'il faudrait plusieurs mois de ralentissement de la hausse des prix pour la convaincre d'infléchir sa politique monétaire.

Deux des principaux dirigeants de la banque centrale doivent s'exprimer dans la journée, Charles Evans, le président de l'antenne régionale de Chicago, et Neel Kashkari, son homologue de Minneapolis, respectivement à 15h00 GMT et 18h00 GMT.

En Chine, les statistiques mensuelles de l'inflation confirment la tendance au ralentissement, la hausse des prix à la production revenant à 4,2% sur un an, son plus bas niveau depuis 17 mois.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse mardi à la suite des prévisions décevantes de Micron Technology, qui ont pesé sur le secteur technologique, dans un contexte d'attentisme avant la publication des statistiques de l'inflation.

L'indice Dow Jones a cédé 0,18%, ou 58,13 points, à 32.774,41, le Standard & Poor's 500 a perdu 17,59 points, soit 0,42%, à 4.122,47 et le Nasdaq Composite a reculé de 150,53 points (-1,19%) à 12.493,93.

Sept des onze principaux secteurs du S&P-500 ont terminé la séance dans le rouge, notamment les technologies de l'information (-1%) et les services de communication (-0,72%). Le compartiment de l'énergie a en revanche progressé de 1,77%.

Micron Technology a reculé de 3,7% après avoir revu à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires trimestriel.

Les contrats à terme sur indices suggèrent pour l'instant une ouverture proche de l'équilibre.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini en baisse de 0,65%, plombé notamment par les valeurs des semi-conducteurs, comme Tokyo Electron (-2,61%) ou Advantest (-3,56%).

En Chine, le SSE Composite de Shanghaï cède 0,74% et le CSI 300 1,35% après les chiffres inférieurs aux attentes de l'inflation, qui alimentent les interrogations sur le risque d'un ralentissement de la consommation.

CHANGES/TAUX

Le dollar s'affiche en léger recul face aux autres grandes devises (-0,06%) mais il évolue dans une fourchette resserrée avant les chiffres des prix américains.

L'euro est quasi stable à 1,0208 dollar.

Sur le marché obligataire, les rendements des bons du Trésor américain varient peu, à 2,8029% pour les titres à dix ans et 3,272% pour les bons à deux ans. Ils ont fini en hausse la séance de mardi à Wall Street dans l'attente des chiffres du CPI.

En Europe, le dix ans allemand est en légère hausse dans les premiers échanges à 0,937% après la confirmation de l'inflation en Allemagne à 8,5% sur un an aux normes européennes IPCH.

PÉTROLE

Le prix du pétrole recule après la publication par l'American Petroleum Institute (API) de statistiques montrant, selon des sources de marché, une augmentation inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis.

Le Brent abandonne 0,65% à 95,68 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,77% à 89,80 dollars.

Tous deux avaient fini en légère baisse mardi une séance volatile, marquée par des hausses et des baisses de plus d'un dollar.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Nicolas Delame et Kate Entringer)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.