Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Répit pour les actions, rebond de la livre
information fournie par Reuters27/09/2022 à 13:14

Ancien bâtiment de la Bourse de Paris

Ancien bâtiment de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse et les principales Bourses européennes, Londres exceptée, progressent à mi-séance mardi après les lourdes pertes des derniers jours, tandis que la livre sterling reprend un peu de terrain.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais suggèrent un gain de 0,95% à l'ouverture pour le Dow Jones, de 1,16% pour le Standard & Poor's 500 et de 1,41% pour le Nasdaq.

Le S&P 500 a fini lundi à son plus bas niveau de clôture de l'année tandis que le Dow portait son repli depuis le 1er janvier à plus de 20%.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,72% à 5.810,94 points vers 10h40 GMT et à Francfort, le Dax avance de 0,72% alors qu'à Londres, le FTSE 100 cède 0,1%, pénalisé par le rebond de la livre sterling après sa chute des derniers jours.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,75%, le FTSEurofirst 300 de 0,54% et le Stoxx 600 de 0,67%.

Ce dernier a perdu 4,8% sur les trois dernières séances après de nouveaux signes de ralentissement de l'activité économique et la vague de hausses de taux d'intérêt de la semaine dernière.

Rares sont cependant les investisseurs qui croient à un rebond durable au vu du contexte économique et des incertitudes monétaires et budgétaires. Goldman Sachs estime ainsi que la phase de "bear market" (marché baissier) en cours n'a pas encore touché son point bas et a donc revu en baisse ses prévisions pour le Stoxx 600, qu'elle voit tomber à 360 points d'ici la fin de l'année, soit plus de 7% en dessous de son niveau actuel.

CHANGES

Même temporaire, le reflux général de l'aversion au risque se traduit entre autres par un petit recul du dollar après ses récents records: l'indice qui mesure ses fluctuations face à un panier de référence baisse de 0,44%, l'euro remonte à 0,9641 (+0,36%) et surtout, la livre sterling reprend 1,31% à 1,0824 dollar après son plus bas historique de lundi à 1,0327.

Les cambistes attendent à 11h00 GMT l'intervention publique de l'économiste en chef de la Banque d'Angleterre, Huw Pill, après la tempête des derniers jours sur le marché des devises.

TAUX

Les rendements des bons du Trésor américain reculent de plus de cinq points de base après les plus hauts historiques atteints lundi: le dix ans revient à 3,8233% et le deux ans à 4,2479%.

Le repli est plus marqué pour les rendements britanniques après leur envolée spectaculaire des derniers jours: le dix ans retombe de plus de 10 points de base à 4,125% et le deux ans de plus de 20 points à 4,255%.

Les rendements de la zone euro, eux, baissent plus modestement après un début de séance en hausse: le dix ans allemand revient à 2,089% après un plus haut de 11 ans à 2,16%.

Son équivalent italien reste orienté à la hausse, à 4,551% après un pic à 4,663%.

VALEURS EN EUROPE

Le rebond boursier en Europe profite notamment aux secteurs cycliques comme le transport et le tourisme (+1,77%) et les hautes technologies (+1,16%); les matières premières (+1,39%) bénéficient en outre du recul du dollar.

À Paris, STMicroelectronics (+3,36%) et Worldline (+2,66%) figurent dans le peloton de tête du CAC 40.

Parmi les autres hausses notables du jour, le spécialiste italien des paiements Nexi prend 3,78% après avoir dit tabler sur un flux de trésorerie excédentaire d'environ 2,8 milliards d'euros sur 2023-2025, un montant qui pourrait financer des acquisitions ou être distribué aux actionnaires.

En baisse, l'indice Stoxx européen de l'immobilier (-0,85%) est tombé à son plus bas niveau depuis janvier 2012.

PÉTROLE

Le marché pétrolier reprend du terrain au lendemain de ses plus bas de neuf mois, profitant du repli du dollar et de la perspective d'une baisse de la production dans le golfe du Mexique avec l'arrivée de l'ouragan Ian.

Le Brent gagne 2,14% à 85,86 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,93% à 78,19 dollars.

Tous deux étaient revenus lundi à leur plus bas niveau depuis début janvier.

(Rédigé par Marc Angrand)

Valeurs associées

Ice Europ -0.28%
Ice Europ -0.22%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.