Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rentabilité record pour Rexel en 2011, forte hausse du dividende

Reuters10/02/2012 à 10:47

PARIS (Reuters) - Rexel a annoncé vendredi proposer un dividende en hausse de 62,5% à 0,65 euro par action au titre de son exercice 2011, le groupe ayant enregistré l'an dernier une rentabilité record avec notamment une croissance de 39% de son résultat net, à 319 millions d'euros.

Cette publication soutient le titre à la Bourse de Paris, où la valeur gagne 4,16% à 15,89 euros à 9h25, deuxième plus forte hausse de l'indice SBF 120 (-0,42%) derrière Alcatel-Lucent (+17,33%).

"Rexel publie des résultats 2011 conformes aux attentes avec un endettement au 31 décembre 2011 un peu meilleur qu'attendu. Rexel revoit à la hausse sa politique de dividende et trace des objectifs 2012 et 2013 plutôt encourageants", commente dans une note CM-CIC Securities.

"Les guidances 2012 du groupe sont d'autant plus rassurantes que le groupe Rexel a plutôt tendance à se montrer prudent dans cet exercice", ajoute l'intermédiaire qui conseille le titre à l'achat avec un objectif de cours à 16,50 euros.

Dans le contexte actuel d'incertitudes, Rexel s'est dit confiant sur sa capacité à continuer de dégager en 2012 une croissance organique de ses ventes hors "effet cuivre" supérieure à la croissance moyenne pondérée des PNB des pays dans lesquels le groupe opère.

"Dans ce contexte, Rexel devrait également en 2012: maintenir une marge Ebita (bénéfice avant impôt, intérêts et amortissement) à un niveau au moins égal aux 5,7% atteints en 2011, générer un flux de trésorerie disponible avant intérêts et impôts d'environ 600 millions d'euros", annonce le groupe dans un communiqué.

La marge d'Ebita a progressé de 70 points de base l'an dernier, un chiffre meilleur qu'attendu puisqu'en novembre, Rexel avait répété s'attendre pour 2011 à une hausse d'au moins 50 points de base de sa marge d'Ebita, en données comparables et ajustées.

"En 2011, Rexel a réalisé de très bonnes performances: la croissance organique a été forte, la rentabilité a atteint un plus haut historique et nous avons renforcé notre présence dans les marchés émergents tout en poursuivant le désendettement de la société", déclare dans un communiqué Jean-Charles Pauze, président du directoire de Rexel.

A fin 2011, la dette nette de la société a été réduite de 195,1 millions d'euros et s'établit à 2,078 milliards d'euros, ramenant ainsi son ratio d'endettement sur Ebitda (bénéfice avant impôt, intérêts, dépréciations et amortissement) de 3,19 à 2,4.

Le chiffre d'affaires de Rexel est ressorti en hausse de 6,3% à 12,717 milliards d'euros, porté par une croissance de 7,4% de ses activités en Amérique du nord tandis qu'en Europe l'activité de la société a crû de 4,5%.

Dans un entretien à Reuters, Jean-Charles Pauze, qui va être remplacé à la tête du groupe par Rudy Provoost, avait indiqué début janvier que Rexel était bien parti pour doubler son chiffre d'affaires dans les pays émergents entre 2010 et 2013 grâce, notamment, à la croissance externe.

Depuis le début de l'année, l'action gagne plus de 20% permettant au groupe d'approcher les 4,3 milliards d'euros de capitalisation boursière.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.044 -1.79%
8.448 -1.77%
3.065 -0.97%
66.46 -0.92%
1.199 0.00%
4.341 -0.02%
1.235 -0.01%
0.191 -1.55%
73.61 -0.24%
103 -0.58%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.