Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault produira à Flins la prochaine Micra de Nissan

Reuters26/04/2013 à 14:48

DES NISSAN MICRA ASSEMBLÉES À FLINS

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé vendredi que la prochaine génération de la Micra de Nissan serait produite dans son usine de Flins (Yvelines), une décision qui concrétise un engagement pris le mois dernier par le constructeur automobile pour convaincre les syndicats de signer son accord de compétitivité en France.

Ce sera la première fois que des voitures du groupe japonais destinées au marché européen sortiront d'une usine d'assemblage française.

La production de la Micra à Flins commencera dans trois ans, en 2016, et le volume de production est fixé à 82.000 véhicules par an en année pleine, ont précisé Renault et son partenaire Nissan dans un communiqué commun.

"Cette annonce est une bonne nouvelle pour l'usine de Flins d'abord, mais aussi pour toutes les usines Renault en France" a déclaré le PDG de Renault Carlos Ghosn, cité dans le communiqué.

"Les efforts consentis par les salariés de le cadre de l'accord Renault commencent à porter leurs fruits."

La direction de Renault s'est engagée à allouer un volume de production supplémentaire de 80.000 unités par an pour le compte des partenaires du groupe en échange de l'accord de compétitivité obtenu de haute lutte mi-mars avec les syndicats. Cet accord prévoit un allongement du temps de travail, un gel des salaires et une réduction des effectifs en France.

L'arrivée d'un nouveau modèle permettra de relever le niveau d'activité de Flins, en concurrence sur la Clio avec le site turc de Bursa, plus compétitif, tandis qu'à cause du lent décollage du marché électrique, Zoé ne constitue pas encore un véritable relais de croissance pour l'usine.

"Je me méfie des effets d'annonce, et j'attends de voir si les Micra représenteront vraiment un volume supplémentaire pour Flins, et si elles ne vont pas remplacer une partie des Clio produites sur place", a réagi Ali Kaya, représentant CGT du site de Flins.

Le ministre du Redressement productif s'est félicité de l'attribution de la prochaine Micra à Flins. "Elle démontre le bon fonctionnement et les bénéfices réciproques de l'alliance nouée entre Renault et Nissan en 1999 et qui est aujourd'hui renforcée", a dit Arnaud Montebourg dans un communiqué.

L'usine de Flins produit actuellement deux générations de Clio ainsi que la Zoé électrique. Elle a assemblé l'an dernier près de 116.000 véhicules pour un effectif de 2.600 personnes.

Il y a deux semaines, des sources avaient dit à Reuters que Renault allait également produire en France le fourgon Nissan Primastar, actuellement assemblé en Espagne.

Renault produit déjà des véhicules pour son partenaire japonais, mais seulement des utilitaires. Après une fourgonnette Nissan assemblée à Maubeuge (Nord), le groupe assemble actuellement le NV400, dérivé du grand fourgon Master, à Batilly (Moselle).

La Nissan Micra est aujourd'hui fabriquée à Chennai, en Inde. Flins produira le modèle pour l'Europe tandis que le site indien continuera de fabriquer des Micra pour les autres marchés.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

38.05 -0.31%
5383.71 -0.13%
DMS
1.335 +2.69%
20.8 +2.21%
36.365 -0.33%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.