Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault prévoit un recul de ses ventes 2012 avec l'Europe

Reuters25/10/2012 à 22:32

RENAULT ANTICIPE UNE BAISSE DE SES VENTES 2012 À CAUSE DE L?EUROPE

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault a prévenu jeudi que ses ventes mondiales risquaient de baisser en 2012 à cause de la dégradation du marché européen, tout en maintenant sa prévision d'un free cash flow opérationnel de l'automobile positif sur l'année.

Le constructeur automobile a réalisé au troisième trimestre un chiffre d'affaires de 8,45 milliards d'euros, en baisse de 13,3%. Ses ventes en volume ont reculé sur la période de 5,8% à 596.064 unités.

Jusqu'à présent, le groupe espérait établir un nouveau record de ventes cette année en dépassant les 2,7 millions d'unités commercialisées en 2011 (+3,6%), mais il avait indiqué le mois dernier au Mondial de l'automobile que cet objectif était sous pression à cause de l'Europe.

Au cours d'une téléconférence avec les analystes, le directeur commercial Jérôme Stoll a précisé que la baisse attendue cette année pourrait s'inscrire dans le bas d'une fourchette à un chiffre, soit un repli pouvant aller jusqu'à 5% environ.

"Le groupe maintient son objectif de free cash flow opérationnel de l'automobile positif en 2012. Cependant, la continuelle détérioration du marché européen reste une source d'inquiétude", a ajouté le groupe.

Au cours de la même téléconférence, le directeur financier Dominique Thormann a souligné que la visibilité sur la fin de l'année restait très mauvaise, notamment sur le marché européen et que Renault disposait d'une marge de sécurité moins importante pour atteindre son objectif de free cash flow.

Le groupe a également confirmé ses nouvelles prévisions de marché annoncées au Mondial, soit une baisse de 8% en Europe en 2012 et une chute de 13% en France, "au mieux" dans les deux cas.

MOINS DE LA MOITIÉ DES VENTES EN EUROPE

La performance du groupe Renault hors d'Europe -où ses ventes ont augmenté au troisième trimestre de 7,7% grâce au Brésil et à la Russie, ses deuxième et troisième marchés derrière la France- conjuguée à la dégradation en Europe (-18,4%), signifient que les marques Renault et Dacia ont réalisé 55% de leurs ventes hors du marché européen.

C'est la première fois dans l'histoire du groupe que l'Europe représente moins de la moitié des ventes. La gamme low cost est le fer de lance de cette croissance, notamment avec la Logan mais aussi le 4X4 Duster.

Au total depuis le début de l'année, Renault a commercialisé 701.000 voitures de sa plate-forme low cost dans le monde, sous la marque Dacia en Europe et sous la marque Renault ailleurs.

Cette moindre exposition au marché européen et la rentabilité supérieure à 6% de sa gamme low cost ont permis à Renault d'échapper aux graves difficultés financières que connaît actuellement PSA Peugeot Citroën.

Mercredi, PSA a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 3,9% au troisième trimestre et d'un recul de ses ventes en volume de 6,3% hors éléments détachés. L'Europe a représenté sur la période 57% de ses ventes. En chiffres absolus, les ventes en valeur de la division auto de Renault dépassent celles de PSA, alors qu'en volume c'est l'inverse.

Avant cette publication, l'action Renault a clôturé à 35,375 euros, donnant une capitalisation boursière de 10,46 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris 32%, après une chute de plus de 38% sur l'ensemble de 2011.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.