1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault-Nissan va supprimer des centaines de postes en Inde
Reuters20/08/2015 à 19:56


(Actualisé avec déclarations du président de Nissan India, contexte) PARIS, 20 août (Reuters) - L'alliance Renault-Nissan RENA.PA 7201.T envisage de supprimer plusieurs centaines de postes en Inde et de réduire la production de son usine d'Oragadam, près de Chennai (Madras), dans le sud du pays, a déclaré jeudi soir le président de la filiale locale de Nissan. Cette décision vise à répondre au ralentissement des ventes lié au petit nombre de lancements de nouveaux produits et à la concurrence croissance de concurrents comme Maruti Suzuki India MRTI.NS ou Hyundai Motor 005380.KS . "Les ventes sur le marché intérieur connaissent des hauts et des bas", a déclaré Guillaume Sicard, président de Nissan India. "Aujourd'hui, nous sommes dans une situation où nous devons adapter légèrement les effectifs de notre usine." Il a précisé que le projet concernait quelques centaines de postes mais n'a pas donné de chiffre précis. L'alliance Renault-Nissan emploie 8.000 personnes sur le site d'Oragadam, parmi lesquels 1.200 travailleurs temporaires dont certains ne verront pas leur contrat renouvelé, a-t-il expliqué. "Dans quelques mois, j'espère que ça repartira à la hausse", a poursuivi Guillaume Sicard, ajoutant que Nissan visait toujours 5% du marché indien des véhicules de tourisme d'ici 2020. Le site indien de Renault-Nissan a une capacité de 400.000 véhicules par an et opère actuellement à 70% de sa capacité. Chacune de ses deux lignes peut produire jusqu'à 40 voitures à l'heure. L'une des deux lignes va continuer de tourner à 100% de ses capacités mais l'autre verra sa production réduite de "quelques unités à l'heure", a dit Guillaume Sicard, précisant que cette réduction sera inférieure à 25%. Le quotidien Economic Times of India avait auparavant fait état de l'intention de l'alliance de supprimer jusqu'à 3.000 postes et de réduire de moitié la production de l'usine. GM A DÉJÀ ARRÊTÉ L'UNE DE SES DEUX USINES INDIENNES Le marché automobile indien a progressé de 5% sur les trois premiers mois de l'année mais il a souffert ces derniers mois des incertitudes économiques. Plusieurs constructeurs étrangers, comme General Motors GM.N , Ford F.N ou Volkswagen VOWG_p.DE ont subi des baisses à deux chiffres de leurs ventes, selon les statistiques du secteur. Le mois dernier, GM a annoncé l'arrêt de la production de l'une de ses deux usines indiennes en raison de la faiblesse des ventes. Renault-Nissan, comme d'autres constructeurs étrangers, doit aussi faire face à une nouvelle concurrence avec l'entrée récente de Maruti Suzuki et Hyundai sur le segment des SUV (sport-utility vehicle), jusqu'alors le principal moteur de la croissance de l'alliance franco-japonaise en Inde. "C'est la raison pour laquelle le reste du marché souffre un peu", a dit Guillaume Sicard, ajoutant espère regagner du terrain avec le lancement de plusieurs petits modèles l'année prochaine. Sur les 12 mois à fin mars, les ventes de Nissan en Inde ont augmenté de 25% à plus de 47.000 unités, soit une part de marché d'un peu moins de 2%, mais cette croissance a été en grande partie à mettre au crédit de sa marque d'entrée de gamme Datsun. Les ventes de Renault sur la même période ont baissé de 24% à 43.384 véhicules et sa part de marché est repassée sous 2%, selon les statistiques de la Society of Indian Automobile Manufacturers (SIAM). A titre de comparaison, Maruti Suzuki, le numéro un du marché, a vu ses ventes progresser de 11% à 1,17 million de véhicules. (Aditi Shah, avec Matthieu Protard, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

Euronext Paris +1.46%
Euronext Paris -100.00%
XETRA -0.58%
NYSE 0.00%
NYSE 0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer