Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault-Nissan se dote d'un nouveau comité de direction
Reuters17/03/2014 à 19:00

UN NOUVEAU COMITÉ DE DIRECTION POUR L'ALLIANCE RENAULT-NISSAN

UN NOUVEAU COMITÉ DE DIRECTION POUR L'ALLIANCE RENAULT-NISSAN

par Gilles Guillaume et Yoko Kubota

PARIS/TOKYO (Reuters) - Renault et Nissan ont doté lundi leur alliance d'un nouveau comité de direction afin d'accélérer l'intégration entamée il y a quinze ans entre les deux constructeurs.

L'alliance Renault-Nissan, fondée en 1999, avait annoncé fin janvier la création de quatre directions communes afin d'atteindre au moins 4,3 milliards d'euros de synergies annuelles d'ici 2016. Ce projet a été présenté aux syndicats et approuvé par les conseils d'administration des deux groupes, et entrera en vigueur à compter du 1er avril.

"Afin de faciliter la mise en place et le pilotage de cette nouvelle organisation, un nouveau comité de direction Alliance sera établi et présidé par (le PDG) Carlos Ghosn", annonce l'alliance dans un communiqué.

Christian Mardrus, successivement directeur des systèmes informatiques chez Renault et de la logistique au sein de l'alliance, sera nommé directeur délégué à la présidence de Renault-Nissan.

Dans une interview téléphonique à Reuters, Carlos Ghosn a expliqué qu'il avait fallu du temps pour parvenir à ce nouveau stade de l'alliance car l'objectif est de réaliser une intégration la plus "pacifique et consensuelle" possible.

"J'essaie de créer le minimum de changements pour le maximum de performance", a-t-il ajouté, soulignant que les marques de l'alliance resteraient distinctes et qu'une fusion complète serait problématique.

Le nouvel objectif de synergies revient à augmenter de 60% environ les gains d'échelle entre les deux partenaires, par rapport aux 2,69 milliards d'euros de synergies réalisées en 2012.

EN VIGUEUR LE 1ER AVRIL

Depuis sa création lors du sauvetage de Nissan par Renault, l'alliance a progressivement étendu les terrains de travail commun aux deux groupes, notamment dans les achats où Renault et Nissan ont déjà une coentreprise, les moteurs et, plus récemment, les plates-formes.

A compter du 1er avril, elle entend entrer dans une nouvelle phase d'intégration avec la création de directions communes dans l'ingénierie, la fabrication-logistique, les achats et les ressources humaines.

L'ingénierie et la fabrication seront supervisées par deux Japonais qui ont effectué l'essentiel de leur carrière chez Nissan. La première direction regroupera également les activités des deux groupes dans les voitures électriques, menées jusqu'à présent séparément, sauf dans les batteries.

Les achats resteront pilotés par Christian Vandenhende, chez Renault depuis 1999, et les ressources humaines seront confiées à la directrice des ressources humaines de Renault, Marie-Françoise Damesin.

Selon plusieurs personnes au fait du dossier, d'autres nominations devraient suivre dans le reste de l'organigramme, avec notamment l'arrivée d'un ancien responsable de Nissan à la tête des activités chinoises de Renault.

Le constructeur français détient aujourd'hui 43,4% de Nissan, et Nissan 15% de Renault. A eux deux, et en incluant le russe AvtoVAZ qu'il doivent contrôler d'ici la fin de l'année, Renault et Nissan ont vendu l'an dernier 8,3 millions de véhicules.

L'alliance est le quatrième constructeur automobile mondial, derrière Toyota, Volkswagen et General Motors. Elle est très loin devant PSA Peugeot Citroën qui a affiché des ventes de 2,8 millions l'an dernier.

(Avec Laurence Frost à Paris et Norihiko Shirouzu à Pékin, édité par Dominique Rodriguez)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer