Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault-Nissan n'a pas besoin d'autres partenaires, dit Ghosn

Reuters04/06/2015 à 07:26

NEW YORK (Reuters) - Renault et son partenaire japonais Nissan continuent de faires des économies via des synergies et peuvent atteindre leurs objectifs à long terme sans élargir leurs alliances actuelles, a déclaré mercredi Carlos Ghosn, le directeur général des deux constructeurs.

En 2014, ils ont ainsi économisé "beaucoup plus" que trois milliards d'euros en partageant les coûts liés aussi bien au lancement de nouveaux véhicules qu'au développement de technologies, contre 2,8 milliards en 2013, a-t-il ajouté lors d'un entretien accordé à Reuters.

Les deux groupes doivent publier le mois prochain le montant définitif des économies de coûts générées par leurs programmes communs.

Nissan et Renault peuvent poursuivre la réduction des coûts par la mise au point en commun de nouvelles voitures et pick-up, y compris des véhicules électriques, et rester compétitifs sans s'adjoindre les services d'une autre partenaire, a poursuivi Carlos Ghosn.

En termes de synergies, le but de l'alliance Renault-Nissan est d'arriver à un total de 4,3 milliards d'euros d'ici 2016.

L'alliance entre Renault et Nissan a été formée en 1999, quand le constructeur français est venu au secours de son concurrent japonais, alors en grande difficulté.

Renault détient 43,4% de Nissan tandis que le constructeur japonais possède 15% du capital du groupe français.

Nissan représente environ deux tiers des quelque huit millions de véhicules vendus par an par les deux groupes.

Depuis 2010, l'alliance Renault-Nissan a noué un partenariat avec Daimler, qui s'est traduit par des prises de participations croisées. Carlos Ghosn a noté que le constructeur allemand et Renault-Nissan avaient depuis lancé 13 projets en commun.

Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat Chrysler, avait dit fin avril que "des intégrations à grande échelle étaient nécessaires" dans l'industrie automobile pour faire face aux investissements très lourds induits par une demande croissante pour des véhicules plus propres et plus sûrs.

La semaine dernière, il s'est dit convaincu que l'industrie automobile connaîtrait une autre grande fusion dans les trois prochaines années, sans démentir avoir courtisé General Motors.

Carlos Ghosn a dit pour sa part que Renault et Nissan n'avaient pas besoin de trouver de nouveaux partenaires.

"Je ne dois pas aller au-delà de mes limites pour être compétitif. Je comprends que d'autres soient contraints de le faire", a-t-il souligné.

(Joseph White, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.387 0.00%
0.889 -1.60%
1.369 +0.15%
0.49 -1.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.