1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault ne veut pas se précipiter pour choisir son DG-Senard
Reuters17/11/2019 à 20:17

 (Actualisé avec déclaration sur la participation dans Nissan)
    FRANCFORT, 17 novembre (Reuters) - Renault  RENA.PA 
disposera bientôt d'une "shortlist" pour le poste de directeur
général mais n'entend pas agir dans la précipitation, a déclaré
Jean-Dominique Senard, le président du constructeur automobile
français, cité dimanche par le journal allemand Süddeutsche
Zeitung.
    "Si nous sélectionnons quelqu'un d'ici la fin de l'année,
tant mieux. Sinon, ce n'est pas une mauvaise chose", dit
Jean-Dominique Senard, tout en saluant l'action de l'actuelle
directrice générale par intérim Clotilde Delbos.
    Reuters a rapporté vendredi que Clotilde Delbos faisait
partie des candidats ayant postulé en interne pour le poste de
directeur général de Renault à titre permanent. Diverses sources
ont aussi évoqué les noms de Didier Leroy, numéro deux de Toyota
 7203.T , Patrick Koller, directeur général de l'équipementier
Faurecia  EPED.PA , et Luca de Meo, patron de la marque Seat
(groupe Volkswagen  VOWG.DE ).  
    Alors que l'Etat français est le principal actionnaire de
Renault, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le
Maire, a souhaité dimanche que le futur directeur général du
constructeur soit un "professionnel de l'automobile", sans se
prononcer davantage sur l'un ou l'autre candidat.  
    Renault doit se choisir un directeur général afin de
succéder à Thierry Bolloré, limogé mi-octobre pour donner un
nouveau souffle au groupe au losange et à son alliance avec
Nissan  7201.T , dont il est le premier actionnaire avec 43% du
capital.
    Dans l'entretien publié par Süddeutsche Zeitung,
Jean-Dominique Senard n'exclut pas une baisse de la
participation de Renault dans Nissan, qui, selon lui, le réclame
de longue date.
    "Les choses ne sont pas écrites pour toute éternité", dit le
président de Renault. "Cependant, une réduction de la
participation doit avoir du sens."

 (Tom Sims
Bertrand Boucey pour le service français)
 

Valeurs associées

Tradegate +1.62%
Tradegate +0.75%
Euronext Paris +0.28%
Euronext Paris -1.45%
XETRA +0.09%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer