Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault lancera sa voiture à 5.000 euros fin 2014

Reuters20/11/2012 à 15:18

RENAULT LANCERA SA VOITURE À 5.000 EUROS FIN 2014

PARIS/VERSAILLES (Reuters) - Renault doit annoncer en début d'année prochaine la commercialisation fin 2014 d'un modèle à bas coûts, vendu autour de 5.000 euros et produit à Chennai, en Inde, rapporte mardi latribune.fr en citant une source industrielle.

Ce modèle développé avec son partenaire japonais Nissan ne devrait pas "a priori" arriver en Europe, les coûts logistiques étant jugés trop importants, souligne le site d'information, ajoutant qu'il n'est pas non plus prévu à ce stade de le construire en Roumanie ou au Maroc.

Mais la descente en gamme des véhicules à bas coûts n'est pas terminée, poursuit latribune.fr: Renault et Nissan travaillent sur une voiture autour de 3.000 euros destinée à l'Inde pour rivaliser avec la Tata Nano.

"Mais, pour l'instant, 'les ingénieurs ne sont pas parvenus à un niveau de sécurité suffisant'", écrit le site internet.

Interrogé sur l'avancement du programme de voiture confié en Inde à Gérard Detourbet, l'ancien patron du projet low cost Dacia, le directeur général délégué aux opérations de Renault, Carlos Tavares, a répondu que tout n'était pas encore finalisé.

"Quand le projet aura été officiellement décidé (...), quand chacun des métiers de l'entreprise aura pris ses engagements, on fera une annonce", a-t-il déclaré à des journalistes en marge d'une conférence organisée à Versailles par le pôle de compétitivité en Recherche & Développement automobile Mov'eo.

"Tant qu'on n'a pas atteint des jalons qu'on considère comme irréversibles, il est préférable de continuer à travailler", a-t-il ajouté.

PROBLÈMES DE FREINS SUR TWIZY

Carlos Ghosn, PDG de Renault, a déjà dit que le groupe se devait d'avoir à son catalogue des modèles moins chers que son actuelle gamme Dacia, notamment pour répondre à la demande de marchés émergents comme l'Inde.

La semaine dernière, Le Figaro avait rapporté que Citroën, marque du groupe PSA, réfléchissait elle aussi à une gamme moins chère et qu'elle lancerait en 2014 une voiture au prix attractif, sans être "low cost", pour s'adapter à la bipolarisation du marché automobile entre bas et haut de gamme. Carlos Tavares a confirmé par ailleurs la découverte d'un problème de freinage sur le scooter à quatre roues électrique Twizy, qui a conduit Renault, selon Le Parisien Aujourd'hui en France, à rappeler 8.000 exemplaires du véhicule.

"On s'est aperçu qu'il y avait une dégradation très très lente du dispositif de freinage, et donc (...) sans attendre, nous avons pris nos dispositions pour que les voitures soient réalignées", a déclaré le numéro deux de Renault.

Le scooter Twizy, fabriqué en Espagne, à Valladolid, est l'un des quatre modèles de la famille électrique de Renault avec Kangoo ZE, Fluence ZE et Zoé. Sur le planning de commercialisation de cette dernière, Carlos Tavares a confirmé que les premiers exemplaires de la citadine assemblée à Flins devraient être livrées d'ici la fin de l'année, tout en ajoutant que la production devrait véritablement monter en cadence début 2013.

Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.946 -3.27%
1.154 -0.67%
23.07 -0.39%
52.32 -0.91%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.