Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renault inaugure lundi sa première usine en Chine

Reuters31/01/2016 à 16:44

RENAULT S'INSTALLE INDUSTRIELLEMENT EN CHINE

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault inaugurera lundi une usine flambant neuve à Wuhan, sa première implantation industrielle en Chine où le possible rebond du marché automobile cette année pourrait faire oublier l'arrivée tardive du constructeur français.

Avec une capacité installée d'environ 150.000 unités par an, le site de Wuhan, dans la province de Hubei, commencera à produire à la fin du premier trimestre le crossover compact Kadjar, équivalent du Nissan Qashqai que Renault assemble déjà en Espagne pour le marché européen. La capacité du site sera ensuite portée autour de 300.000 unités.

"Mieux vaut tard que jamais, surtout que la Chine reste un énorme marché, le premier du monde", commente un analyste du secteur, sous couvert d'anonymat. "Ne pas y être était quand même dommage."

Carlos Ghosn, PDG de l'alliance Renault-Nissan, avait estimé l'an dernier que Renault était en mesure de capter une part de marché d'au moins 3%, la part moyenne de Renault à l'échelle mondiale. Sur un marché chinois de plus de 20 millions de voitures par an, cela représente déjà 600.000 véhicules, soit l'équivalent du total des ventes de Renault et Dacia en France en 2015, voitures, fourgonnettes et fourgons confondus.

RELAIS DE CROISSANCE POUR 2016

Renault était l'un des derniers grands constructeurs automobiles à ne pas être présents industriellement en Chine, où il n'importait jusqu'ici de Corée que des petits volumes du 4X4 Koleos et du petit crossover urbain Captur. Il arrive à Wuhan après une année 2015 marquée par un net ralentissement du marché chinois, qui commence à donner quelques signes de saturation.

L'année 2016 devrait cependant voir la demande se redresser légèrement, avec une croissance attendue autour de 7%.

"C'est un pari calculé car, grâce à Nissan, ils peuvent se lancer pour un coût et un risque limité", ajoute l'analyste automobile.

Le partenaire japonais de Renault est implanté depuis de nombreuses années en Chine, où il a vendu 1,25 million de véhicules en 2015. Le site de Renault à Wuhan s'inspire largement des schémas industriels de Nissan, et le groupe français pourra s'appuyer sur le même tissu de fournisseurs.

L'apport du marché chinois viendra à point nommé pour prendre le relais de l'Amérique latine et de la Russie, où Renault est très implanté mais où le marché reste très difficile.

"La Chine, ce n'est que du bonus pour Renault. Nous n'y étions pas, cela va nous permettre de progresser et d'accélérer notre croissance par rapport à aujourd'hui", expliquait mi-janvier le directeur commercial du groupe Thierry Koskas, lors de la présentation des résultats commerciaux annuels.

Renault vise cette année une croissance de ses ventes mondiales supérieure à celle de 3,3% réalisée en 2015.

Renault et Nissan sont associés au même partenaire chinois, Dongfeng Motors.

Spécificité locale, Dongfeng, entreprise publique, a également une coentreprise avec PSA Peugeot Citroën, dont il est aussi actionnaire, et exploite trois usines à Wuhan avec le groupe sochalien.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.