1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rémy Cointreau-La dynamique chinoise reste intacte pour le cognac
Reuters22/11/2018 à 13:12

    * Le ROC du groupe en hausse de 10,1% et de 11,3% pour le
cognac
    * Le groupe dit enregistrer une croissance de 20% à 30% en
Chine
    * Le groupe très optimiste pour les fêtes du nouvel an
chinois
    * Hausse du titre en Bourse  

 (Actualisé avec conférence, commentaires, cours)
    par Pascale Denis
    PARIS, 22 novembre (Reuters) - Rémy Cointreau  RCOP.PA  a vu
ses résultats semestriels dopés  par les ventes de son cognac
Rémy Martin, dont la dynamique ne faiblit pas en Chine où le
groupe s'attend à de très solides performances pour les
cruciales fêtes du nouvel an.
    Alors que la baisse du yuan, le ralentissement de l'économie
chinoise et la guerre commerciale sino-américaine ont fait
craindre un moindre appétit des classes moyennes-supérieures
chinoises pour les produits de luxe, Rémy Cointreau a réaffirmé
jeudi ne percevoir aucun ralentissement de la demande.
    "Les éléments macro-économiques ne sont pas forcément très
positifs (...) mais la Chine reste très dynamique avec des
perspectives de moyen-long terme qui nous rassurent", a déclaré
jeudi la directrice générale du groupe de spiritueux lors d'une
conférence avec les analystes.
    Le groupe "ne voit, à date, aucun ralentissement" dans le
pays où il signe une croissance comprise entre 20% et 30%,
a-t-elle ajouté, précisant que les "excellents" résultats du
"mi-autumn festival" étaient de très bon augure pour les fêtes
du nouvel an chinois.
    Rémy Cointreau, engagé depuis trois ans dans une stratégie
de montée en gamme, a dépassé les attentes grâce au succès de
ses eaux-de-vie haut de gamme et de Louis XIII, son cognac de
grand luxe vendu à plus de 2.500 euros la bouteille, qui ont
fait l'objet d'investissements publicitaires accrus (+9%).
    Pernod Ricard  PERP.PA , numéro un du cognac en Chine devant
LVMH  LVMH.PA  (Hennessy) a lui aussi vu ses ventes de Martell 
décoller de près de 30% dans le pays au premier trimestre de son
exercice décalé, tout en précisant que les tendances allaient se
normaliser dans le courant de l'année.  
    Le groupe, également propriétaire de la liqueur Cointreau ou
du rhum Mount Gay, a vu son résultat opérationnel courant (ROC)
atteindre 138,0 millions d'euros au premier semestre clos le 30
septembre, en progression de 2,9% en données publiées, au lieu
des 135 millions attendus par les analystes.
    
    AMÉLIORATION DE LA RENTABILITÉ AU 2E SEMESTRE
    A périmètre et taux de change constants, la hausse est
ressortie à 10,1%, proche des 10,3% anticipés, tandis que la
marge opérationnelle a progressé de 0,6 point à 24,1%.
    Le directeur financier du groupe, Luca Marotta, a dit tabler
sur une amélioration de la rentabilité au deuxième semestre et a
confirmé être en phase avec le consensus des analystes
anticipant une croissance d'environ 13,5% pour le résultat
opérationnel courant de l'ensemble de l'exercice 2018-2019.
    Ces chiffres ont été bien accueillis par le marché, le titre
Rémy Cointreau prenant 0,67% à 104,8 euros à 13h12, alors que
l'indice SBF120  .SBF120  recule de 0,49%.
    La valeur se traite sur des multiples de 27,8 fois les
bénéfices estimés pour 2019-2020, un niveau plus proche des
valorisations du luxe que des vins et spiritueux, où Diageo
 DGE.L , leader mondial du secteur, se traite à 20,7 fois.
    Repositionné exclusivement sur le segment haut de gamme,
Rémy Cointreau s'est fixé pour objectif de réaliser plus de 60%
de ses ventes dans les bouteilles à plus de 50 dollars à
l'horizon 2019-2020, contre 51% aujourd'hui et 45% en 2015.
    Son résultat net part du groupe a reculé de 4,3% (+6,2% à
taux de change constants) et le résultat net hors éléments non
récurrents a baissé de 3,1%, signant une croissance organique de
7,2%. 

 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.52%
Euronext Paris -0.53%
Euronext Paris +0.09%
Euronext Paris -0.31%
LSE -0.79%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer