Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rémy Cointreau affiche sa confiance pour l'exercice en cours

Reuters05/06/2014 à 16:02

RÉMY COINTREAU VISE UN RETOUR À LA CROISSANCE APRÈS UNE ANNÉE NOIRE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Rémy Cointreau, qui a vu ses résultats annuels plombés par la chute de ses ventes de cognac en Chine, affiche sa confiance pour l'exercice en cours et anticipe un retour à une progression de ses ventes et de son résultat opérationnel courant 2014-2015.

Après des années de croissance explosive en Chine, l'atterrissage a été rude pour les acteurs du cognac.

Plus durement touché que Hennessy (groupe LVMH ou Martell (groupe Pernod Ricard) par les mesures anti-corruption de Pékin - car davantage exposé aux eaux-de-vies les plus chères - Rémy Cointreau a vu son résultat opérationnel plonger de 39% à 150,2 millions d'euros au cours de son exercice décalé 2013-2014, un chiffre inférieur aux 156 millions d'euros du consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

L'ampleur de la baisse est cependant conforme à l'avertissement lancé en avril par le groupe après la chute (-21%) de ses ventes annuelles de cognac, son principal centre de profit. Il avait alors dit tabler sur un recul compris entre 35% et 40%.

Son résultat net quant à lui été divisé par deux à 62,4 millions d'euros.

"Il s'agit d'une année de transition", a déclaré jeudi le PDG par intérim de Rémy Cointreau, François Hériard Dubreuil, précisant que le groupe poursuivait ses investissements stratégiques dans ses stocks d'eaux-de-vie et insistant sur la nécessité de garder une vision de long terme.

"Les fondamentaux de l'entreprise sont très sécurisés", a-t-il tenu à ajouter, se disant convaincu de la validité de la stratégie de positionnement haut de gamme poursuivie par la marque Rémy Martin.

Malgré un environnement qui reste incertain en Chine comme en Europe, il s'est dit "assez serein" pour l'avenir du groupe qui anticipe un retour à la croissance de ses ventes et de son résultat opérationnel 2014-2015.

STABILISATION DES VENTES

Rémy Cointreau table sur une stabilisation des ventes à la clientèle finale en Chine au cours de son exercice 2014-2015, qui devrait permettre un redémarrage des ventes, surtout aux troisième et quatrième trimestres.

A la Bourse de Paris, après avoir perdu près de 3% en ouverture, le titre s'est repris et gagnait 2,7% à 69,34 euros, vers 12h40, signant une progression de 13,5% depuis le début de l'année.

"Le premier semestre restera marqué par la poursuite des effets de déstockages et une base de comparaison élevée mais le newsflow devrait commencer à s'améliorer à compter du deuxième semestre", soulignent les analystes de Gilbert Dupont.

Rémy Cointreau estime, comme ses concurrents, que le potentiel de long terme du marché chinois reste important, grâce à un taux de croissance de la richesse qui demeure élevé, à la hausse du pouvoir d'achat et au développement attendu de la consommation privée.

Interrogé par Reuters sur les intentions des actionnaires familiaux, après des spéculations sur un intérêt supposé de l'américain Brown-Forman pour le groupe français, François Hériard Dubreuil, qui préside la holding familiale, a assuré qu'ils "n'étaient pas vendeurs".

La famille Hériard Dubreuil contrôle plus de 60% des droits de vote de Rémy Cointreau et a toujours dit, jusqu'ici, qu'elle n'était pas vendeuse de ses parts.

En 2013-2014, le pôle liqueurs et spiritueux (Cointreau, Metaxa, Mount Gay) a lui aussi accusé un recul de son résultat opérationnel (-17% à 37,1 millions d'euros).

La baisse et l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) doublée d'investissements élevés se solde par une forte hausse de l'endettement net, avec un ratio de dette nette sur Ebitda de 2,09 à fin mars, contre 0,99 un an plus tôt.

Le dividende proposé est abaissé à 1,27 euro, contre 1,40 euro un an auparavant.

(Edité par Matthieu Protard)


Mes listes

valeur

dernier

var.

12.75 -0.39%
5415.34 +0.44%
CGG
1.89 +2.16%
1.231 -0.33%
107 -1.83%
24.96 -0.24%
1342.7 -0.33%
1.304 -1.21%
11.62 -0.94%
45.535 +0.60%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.