Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Réforme des retraites : le gouvernement présente sa copie

Le Parisien18/09/2013 à 10:07

Réforme des retraites : le gouvernement présente sa copie

Avant l'arrivée du texte au parlement à partir du 7 octobre, le gouvernement examine ce mercredi en Conseil des ministres son projet de loi pour garantir l'avenir du système des retraites. Dans les grandes lignes, les mesures sont déjà connues.

La plus importante sera l'allongement progressif de la durée de cotisation à 43 ans (172 trimestres) d'ici à 2035 pour avoir le droit de toucher une retraite complète. En revanche, l'âge légal de départ, repoussé à 62 ans par la réforme Sarkozy de 2010, n'est pas remis en cause. Il s'agissait même pour le gouvernement d'une ligne blanche à ne pas dépasser. Problème : cet allongement de la durée des cotisations n'a pas un effet immédiat sur les recettes permettant de résorber d'ici à 2020 le déficit du régime général de 7,6 milliards d'euros. Ce projet de loi va donc augmenter les cotisations vieillesse patronales et salariales de 0,15% en 2014 puis de 0,05% par an jusqu'en 2017. Une mesure qui devrait rapporter 4,4 milliards d'euros.

La revalorisation des pensions retardée de six mois

Les retraités seront aussi mis à contribution par un report de six mois de la revalorisation annuelle des pensions du 1er avril au 1er octobre. Gain escompté: 1,4 milliard en 2020. Toutefois, ce gel ne concernera pas les bénéficiaires du minimum vieillesse.

Pour répondre aux attentes des syndicats, le gouvernement va créer un compte personnel sur la pénibilité en 2015. Le principe est simple: un trimestre d'exposition à un risque donnera droit à un ou deux points. Au bout de 10 points, le bénéficiaire aura droit entre un trimestre de formation ou un trimestre à temps partiel en fin de carrière avec le maintien de la rémunération ou encore à un trimestre de départ anticipé à la retraite. Cette mesure selon Laurent Berger, le patron de la CFDT devrait concerner un salarié sur cinq.

Autres changements concernant les travailleurs précaires : les périodes de chômage non ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • MIKE3000
    18 septembre09:35

    s'ils en av.aient, une seule réforme qui aurait de la gue-ule : tout le monde sur les mêmes bases de cotisations et de calcul, plus de régimes spéciaux, une seule caisse de retraite (baisse des couts), plafonnement des grosses retraites(ils ont pu épargner), p.as de retraite pour les non cotisant !

    Signaler un abus

  • M3493130
    18 septembre09:25

    Municipales avant, réformes et taxes après! Pour le moment il n'y a pas de réforme ou le mot n'a pas le même sens pour tout le monde.Moins de cotisants, plus de retraités qui vivent plus longtemps. C'est grave comme situation et les mesurettes ne sauveront pas le système. Courage et immédiatement!

    Signaler un abus

  • roulio86
    18 septembre08:42

    Qu'elle réforme, ce gouvernement ne fait aucune réforme....il réforme par des impôts et des taxes.....ce n'est pas réformer.....manque de courage évident....on va droit dans le mur et avant 2017.....il grand temps de descendre dans la rue pour virer cette bande voleurs......

    Signaler un abus

  • pichou59
    18 septembre08:39

    et le régime de retraite des ELUS!!!!!!!! : CAREL

    Signaler un abus

  • tamtou
    18 septembre08:37

    Ce projet de loi va donc augmenter les cotisations vieillesse patronales et salariales de 0,15% en 2014.Il était déjà prévu une augmentation + 0,10 % en 2014 + 0,10 % en 2015+ 0,10 % en 2016//e-paye.com/question-pratique/augmentation-de-la-cotisation-vieillesse-application-pratique-en-paye

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.