Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Redéfinir l’activisme : malgré ses vertus, l’ESG ne suffit pas
information fournie par Partenaire19/12/2019 à 18:57

Au cours de la dernière décennie, nous avons ainsi vu un nombre croissant d'investisseurs intégrer les critères ESG à leur gestion de portefeuille (crédit : photoshopper24 / Pixabay)

Au cours de la dernière décennie, nous avons ainsi vu un nombre croissant d'investisseurs intégrer les critères ESG à leur gestion de portefeuille (crédit : photoshopper24 / Pixabay)

Tribune libre de Matt Christensen, responsable monde de l'investissment responsable chez AXA IM

Lorsque je faisais de la course à pied, et je ne jurais que par le sprint.  Mais au fil des ans, alors que je courrais dans de nombreux pays  du monde, j'ai compris l'intérêt de mesurer mon allure et l'importance de prendre du recul lorsque l'on vise la ligne d'arrivée. Plus un objectif est lointain, et plus il est capital  de compter sur une méthodologie robuste.

Lorsque les investisseurs institutionnels réfléchissent à adopter  une approche ESG dans leurs investissements, ils ne mesurent généralement pas le bénéfice d'y intégrer le développement durable,  à moins qu'ils aient déjà rencontré des échecs en se focalisant sur le court terme.

Pour ma part, j'ai eu cette révélation lorsque la bulle Internet a éclaté. Après avoir surfé sur une vague de succès et d'expansion rapide, je me suis brutalement trouvé contraint de dissoudre mon entreprise et de licencier mes collaborateurs, y compris moi-même.

Mon emploi suivant m'a permis d'explorer les profondeurs du champ alors tout récent de l'investissement responsable, et je me suis rendu compte que mon échec précédent aurait pu être atténué si nous avions tenu compte des facteurs ESG dans notre modèle économique. Cela m'a obligé à examiner la valeur d'une entreprise au-delà des seuls indicateurs destinés aux actionnaires.

Aujourd'hui, cette réflexion sur le long terme commence à se généraliser dans le monde de l'investissement. Au cours de la dernière décennie, nous avons ainsi vu un nombre croissant d'investisseurs intégrer les critères ESG à leur gestion de portefeuille.

En outre, le marché se détourne d'une pratique excluant les investissements non conformes aux critères ESG au profit d'une intégration active des investissements qui le sont. Bien qu'il s'agisse sans aucun doute d'un signe de progrès, cela ne suffit pas. 

Redéfinir l'activisme

La prochaine étape sera de revoir la définition de « l'activisme » et ce que  cela signifie d'être un gestionnaire actif. Nous devons être proactifs afin d'assurer  que les investissements visent à produire un impact positif tout en remplissant notre obligation fiduciaire qui – en notre qualité de gestionnaires d'actifs – doit être de maximiser les rendements pour nos clients.

Le terme « activisme » peut évoquer deux dimensions radicalement opposées.  La première peut associer le terme à l'activisme des initiatives telles que les ONG climatiques ou sociales. On peut aussi penser à l'activisme à court terme de cabinets  de services financiers qui agissent rarement pour les intérêts à long terme de l'entreprise. En résumé, « activisme » est un terme riche dont le sens dépend de celui qui s'en réclame.

Mais il existe une opportunité pour un nouveau rôle de l'activisme dans les services financiers qui doit être encouragé : un activisme qui suscite un dialogue constructif qui facilitera l'émergence d'une forme de capitalisme à long terme moins limitée et plus durable.

Cette nouvelle vague d'activisme est en progression. Elle est conduite par la demande croissante des investisseurs auprès des professionnels de la gestion afin qu'ils prennent en considération l'impact de leurs investissements au-delà des rendements financiers et qu'ils prouvent leur rôle de gestionnaire actif. Dans le Private Equity, nous avons axé notre stratégie actions sur une approche ESG intégrée qui répond aux Objectifs de développement durable (ODD). L'investissement d'impact est cohérent et compatible avec le potentiel de performance des investissements à long terme, avec une attention particulière portée aux indicateurs spécifiques dans les secteurs de la santé, l'inclusion financière et de climat.

Dans la gestion de taux, nous voyons de la croissance dans la gestion active durable. Celle-ci est notamment portée par une demande de preuves que les prêts ont été utilisés pour répondre aux ODD qu'ils doivent atteindre. Cela conditionne également la politique et les engagements à l'échelle du secteur. À l'été 2019, l'International Capital Market Association a actualisé ses directives afin de demander davantage de communication  et de transparence sur les obligations vertes.

Notre voyage vers l'impact

Dans notre démarche d'investisseur responsable, nous avons renforcé nos politiques de vote et d'engagement. Notre stratégie ne consiste pas seulement à détenir un actif capable de cocher les cases des ESG, mais à lui demander des comptes s'il n'adopte pas  les bonnes approches vis-à-vis des problématiques telles que la diversité et l'inclusion, le changement climatique, la biodiversité et nos ambitions autour des objectifs de l'ODD 13.

Les critères ESG sont déjà intégrés à une grande partie de nos portefeuilles. La prochaine étape consistera à les intégrer à l'ensemble de nos investissements ; nous nous engageons ainsi à atteindre 90 % d'intégration des critères ESG dans nos portefeuilles ouverts d'ici à la fin de l'année 2020. Nous sommes convaincus que notre engagement doit dépasser notre approche d'investissement et s'intégrer pleinement à notre manière de gérer notre propre entreprise, pour que cela nous profite également.

La façon dont les entreprises contribuent à la réalisation des ODD est très attendue  par le marché. Notre grande ambition est d'intégrer et de suivre les critères ESG  dans tous les aspects de notre activité, et pas uniquement au niveau de nos équipes d'investissement. Au cours des 10 dernières années, nous nous sommes mobilisés pour réduire notre propre empreinte carbone et nous montrer plus respectueux de l'environnement. Nous travaillons sur le lancement des politiques et des fonds d'impact innovants. Nous nous attachons à mesurer notre propre activité et à faire preuve de responsabilité. Enfin, nous cherchons à développer de meilleurs outils qui bénéficieront  à notre entreprise ainsi qu'à l'ensemble du marché.

A voir : Fonds flexibles : un mode de gestion pour s'adapter à la volatilité des marchés 

A voir : Des investissements adaptés à chacun et respectueux de la planète : l'ambition ESG de la gamme multi-asset d'Axa IM

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.