Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Recul inattendu de l'inflation en zone euro, le chômage stable

Reuters31/01/2014 à 18:32

LE CHÔMAGE DANS LA ZONE EURO

par Martin Santa

BRUXELLES (Reuters) - La hausse des prix de détail dans la zone euro a ralenti en janvier, contrairement aux attentes, en raison notamment d'un net recul des coûts de l'énergie, une évolution qui devrait compliquer les efforts de la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir la fragile reprise de l'économie des 18 pays membres.

L'inflation est retombée à 0,7% en variation annuelle, contre 0,8% en décembre, selon des données publiées vendredi par Eurostat, l'agence de statistiques de l'Union européenne.

La hausse des prix de détail retrouve ainsi le point bas touché en octobre, qui avait été un des facteurs ayant conduit la BCE à abaisser son taux directeur le mois suivant.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient un taux d'inflation en légère hausse ce mois-ci, à 0,9%, un niveau qui restait de toute façon nettement inférieur à l'objectif d'un taux d'inflation proche mais juste en-deçà de 2% fixé par la BCE.

Le ralentissement s'explique pour l'essentiel par le poste énergétique, traditionnellement volatil, qui a vu ses prix baisser de 1,2% après avoir été stables en décembre. Les prix alimentaires (y compris tabac et alcool) ont augmenté de 1,7%.

Bien que le président de la BCE, Mario Draghi, ait déclaré en janvier que la zone euro n'était pas menacée de déflation, plusieurs pays souffrent déjà d'une situation de déflation et la Fonds monétaire international (FMI) à alerté sur ce risque.

En Allemagne, les prix de détail ont baissé de 0,7% en janvier en variation mensuelle, donnant une inflation annuelle de 1,2%, selon des chiffres publié jeudi.

RECUL DE L'EURO

L'euro a perdu du terrain contre le dollar et le yen après ces annonces, tandis que le rendement de l'emprunt obligataire allemand Bund à 10 ans a touché un creux de six mois. Ce ralentissement de l'inflation étant susceptible de relancer les spéculations de baisse des taux lors de la réunion de politique monétaire de la BCE la semaine prochaine.

L'euro a touché un plus bas de 10 jours face au dollar, à 1,3575, et de deux mois face au yen, à 138,53.

"Le fait que le taux d'inflation ait encore légèrement baissé devrait déclencher l'inquiétude à la BCE mais (...) après des indicateurs (...) qui ont dépassé les attentes ces dernières semaines, je ne pense pas que la BCE va paniquer", dit Peter Dixon, économiste chez Commerzbank.

"Si la BCE doit baisser les taux, et je pense qu'elle le fera, il est plus probable qu'elle attendra mars."

Peter Dixon a ajouté que la déflation était "un risque, qui est probablement beaucoup plus élevé que nous ne l'anticipions il y a quelques mois".

"Mais je ne pense pas que la zone euro tombera en déflation pure et dure. Je pense au contraire qu'une bonne partie de la faiblesse des prix peut être attribuée à des facteurs saisonniers et à l'absence d'inflation par les prix des matières premières."

Eurostat a par ailleurs annoncé un taux de chômage en zone euro inchangé en décembre, à 12,0% de la population active, alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé 12,1%, un niveau inchangé par rapport à la première estimation du mois de novembre.

Au total, 19 millions de personnes sont sans travail dans les 18 pays de la zone euro.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.