Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Recul des importations chinoises en mai, exportations atones

Reuters08/06/2013 à 19:41

RECUL DES IMPORTATIONS CHINOISES EN MAI, EXPORTATIONS ATONES

par Xiaoyi Shao et Jonathan Standing

PEKIN (Reuters) - Les exportations chinoises ont enregistré leur croissance la plus faible depuis près d'un an au mois de mai, tandis que les importations accusaient un recul inattendu, selon les chiffres publiés samedi par le gouvernement qui font craindre un nouveau ralentissement de la croissance au deuxième trimestre.

Les exportations ont augmenté de 1% en mai sur un an, soit leur rythme de progression le plus faible depuis juillet 2012. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur un gain de 7,3%. Quant aux importations, elles ont reculé de 0,3% alors que le marché attendait une hausse de 6%.

"Les chiffres du commerce sont le reflet de la mollesse de la demande intérieure et extérieure, signe d'une reprise plus lente que prévu au deuxième trimestre", commente Shen Lan, économiste chez Standard Chartered à Shanghai.

L'excédent commercial s'est établi à 20,4 milliards de dollars sur le mois. Le marché attendait 19,3 milliards de dollars.

Les exportations vers les Etats-Unis, première destination pour les produits chinois, ont reculé de 1,6% en mai. Il s'agit de leur troisième mois de recul.

Les ventes aux pays de l'Union européenne, deuxième destination commerciale pour les produits chinois, ont chuté de 9,7%. Il s'agit là aussi du troisième mois de baisse.

L'atonie des exportations s'explique aussi en partie par la décision du gouvernement de mettre fin à certaines activités spéculatives qui avaient pour effet de gonfler artificiellement les chiffres depuis le début de l'année.

LE PREMIER MINISTRE CONFIANT

Signe toutefois d'une bonne résistance de la demande chinoise, les importations des principales matières premières ont augmenté en mai par rapport à avril, en raison d'une baisse des prix sur les marchés mondiaux, selon d'autres chiffres donnés par les douanes.

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, s'est montré confiant. Il a déclaré à la télévision que la croissance était "dans une zone relativement élevée et acceptable" et que la situation de l'emploi était stable.

Les chiffres de la production industrielle et des ventes au détail pour le mois de mai, qui seront publiés dimanche, confirmeront ou non le ralentissement attendu.

Les économistes interrogés par Reuters anticipent une production industrielle en hausse de 9,3%, comme en avril. La croissance des investissements industriels, l'un des deux moteurs de la croissance chinoise l'an dernier, est attendue à 20,5% pour la période janvier-mai.

Ce qui équivaudrait à une progression de 20,2% de l'investissement en mai sur un an, selon les calculs de Reuters, soit le niveau le plus faible depuis au moins trois mois.

La croissance des ventes de détail est attendue à 12,9% pour mai, après la hausse de 12,8% du mois d'avril. L'an dernier, la hausse moyenne était de 14,2%.

Le mois dernier, le FMI et l'OCDE ont réduit leur prévision pour la croissance chinoise en 2013 à environ 7,8%, ce qui équivaudrait à la croissance de 2012, quand la hausse du produit intérieur brut (PIB) chinois avait été la plus faible depuis 1999.

Les dirigeants chinois ne devraient toutefois pas annoncer de mesures de relance avant que la croissance chinoise ne soit tombée à 7%, a-t-on laissé entendre à Reuters cette semaine.

Danielle Rouquié pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.