Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

LVMH MOET VUITTON

309.90EUR
-0.58% 
indice de référence CAC 40

FR0000121014 MC

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    312.30

  • clôture veille

    311.70

  • + haut

    312.50

  • + bas

    308.75

  • volume

    227 853

  • valorisation

    156 730 MEUR

  • capital échangé

    0.05%

  • dernier échange

    22.05.18 / 15:29:33

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    300.65

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    319.15

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter LVMH MOET VUITTON à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter LVMH MOET VUITTON à mes listes

    Fermer

Record des vins et spiritueux français à l'export grâce à l'euro

Reuters10/02/2016 à 12:39
    * Les ventes atteignent un record à 11,71 milliards d'euros 
    * Rebond des exportations à destination de la Chine 
    * Perte de part de marché pour les vins "tranquilles" 
    * La FEVS reste prudente pour 2016 
 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 10 février (Reuters) - Dopées par la baisse de l'euro 
et un rebond des ventes en Chine, les exportations de vins et 
spiritueux français sont reparties à la hausse en 2015 pour 
atteindre un niveau record après deux ans de repli, selon les 
chiffres publiés mercredi par la Fédération des exportateurs de 
vins & spiritueux de France (FEVS). 
    Le chiffre d'affaires du secteur réalisé à l'export a 
atteint 11,7 milliards d'euros, enregistrant une hausse de 8,7% 
après un recul de 2,8% en 2014 et de 0,4% en 2013, permettant à 
la filière de retrouver sa place de deuxième poste excédentaire 
de la balance commerciale française derrière l'aéronautique et 
devant la chimie et les parfums-cosmétiques. 
    A taux de change constants, la progression a cependant été 
limitée à 1,6% par rapport au précédent record atteint en 2012. 
    "Notre croissance est d'abord portée par des facteurs 
conjoncturels, notamment la baisse de l'euro", a déclaré à 
Reuters Christophe Navarre, président de la FEVS, qui s'est 
cependant dit prudent pour 2016. 
    "Dans un monde très perturbé, la prudence s'impose. Nous ne 
faisons pas de pronostics pour cette année", a-t-il ajouté, 
faisant allusion aux aléas de l'économie mondiale et des marchés 
boursiers ainsi qu'aux troubles géopolitiques du monde. 
    Les résultats 2015 s'expliquent principalement par les 
performances du champagne et du cognac, deux produits à forte 
valeur ajoutée qui ont compté pour 75% de la progression 
enregistrée sur l'année. 
    Ils résultent aussi des expéditions opérées vers les 
Etats-Unis et la Chine, qui ont représenté à eux seuls 84% de la 
hausse. 
     
    REBOND DU COGNAC EN CHINE  
    Le cognac, dont les exportations ont grimpé de 19,6% à 2,6 
milliards d'euros, a profité d'une très solide dynamique aux 
Etats-Unis où l'engouement pour les alcools bruns ne se dément 
pas. Il a également été porté par un rebond en Chine (cinquième 
marché du secteur) après deux ans de forte baisse pour cause de 
mesures anti-corruption. 
    Les expéditions vers la Chine ont ainsi augmenté de 23% -  
retrouvant leur niveau de 2013 - sur des bases de comparaison 
très favorables après deux années de déstockage massif. 
    "Nous sommes à la fin d'une période difficile mais il ne 
faut pas pour autant s'attendre à un rebond extraordinaire", a 
précisé Christophe Navarre. 
    L'évolution du mix-produit, la poursuite des mesures 
anti-ostentation et les fragilités de l'économie incitent à la 
prudence sur le rythme de reprise à court terme du marché 
chinois, avertit la FEVS. 
    Les mesures anti-corruption de Pékin ont laminé le marché 
des eaux-de-vie les plus chères et les grands acteurs du cognac, 
LVMH  LVMH.PA  (Hennessy), Pernod Ricard  PERP.PA  (Martell) et 
Rémy Cointreau  RCOP.PA  (Rémy Martin) s'attachent maintenant à 
séduire la classe moyenne avec des variétés moins chères. 
    Le champagne (+12,1% à 2,69 milliards d'euros) a quant à lui 
brillé en Europe et aux Etat-Unis.   
     
    PERTES DE PARTS DE MARCHÉ 
    Ces performances contrastent avec celles du vin dit 
"tranquille", dont les volumes poursuivent leur baisse et dont 
la part de marché s'érode depuis 15 ans, passant de 25% en 2000 
à 14% en 2015.  
    Sur la période, leurs exportations ont baissé d'un tiers en 
valeur et de 44% en volume. 
    Le manque de volumes disponibles, qui renchérit 
artificiellement les prix, pénalise la compétitivité des 
produits français à l'étranger", déplore la FEVS. 
    Les vins sans appellation d'origine contrôlée sont les plus 
touchés, victimes de la concurrence des bouteilles du "nouveau 
monde" (Chili, Argentine, Australie), mais aussi d'Europe du Sud 
(Italie et Espagne). 
    Face à cette érosion, il faut augmenter les surfaces 
plantées, produire plus de vins d'entrée de gamme et accélérer 
l'ouverture à de nouveaux marchés, là où les concurrents sont 
avantagés en matière de taxes, a plaidé Christophe Navarre. 
    Le Chili a obtenu une levée de taxes à l'importation en 
Chine, tandis que les vins français y sont taxés à 14% et les 
australiens à 8%.     
     
    Le dossier de la FEVS:     
    http://bit.ly/1o2mP70 
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.364 +0.83%
41.66 +3.94%
1.178 -0.14%
0.449 +2.05%
1.295 -3.36%
5.28 -0.15%
17.59 +1.50%
22.7 +3.04%
53.89 -1.12%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.