Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RBS pourrait s'orienter vers une cession de Williams & Glyn

Reuters16/12/2015 à 16:50

RBS POURRAIT RENONCER À METTRE WILLIAMS & GLYN EN BOURSE

LONDRES (Reuters) - Royal Bank of Scotland (RBS) pourrait abandonner son projet d'introduction en Bourse de son réseau d'agences Williams & Glyn après avoir attiré des acheteurs potentiels souhaitant participer au redressement du secteur bancaire britannique.

La banque, encore détenue à 73% par l'Etat, a ainsi annoncé envisager une vente pure et simple de son réseau de 300 agences, pour lequel elle est toujours en attente d'une obtention de licence bancaire des autorités britanniques.

Le réseau bancaire, qui fonctionnait jusqu'à présent avec la licence de RBS, pourrait être valorisée entre 1,5 milliard et deux milliards de livres (2,1-2,75 milliards d'euros), selon des estimations de banquiers.

Le lancement d'un processus formel de cession de Williams & Glyn fera suite à de nombreuses manifestations d'intérêt en provenance de l'étranger pour ces banques de taille moyenne qui viennent concurrencer les "Big Four", dont le rachat en mars de TSB par l'espagnol Sabadell.

RBS n'a pas cité les acheteurs potentiels mais ils pourraient inclure la banque espagnole Santander, qui possède déjà un des plus grands réseaux de détail au Royaume-Uni et a été sur le point de racheter les réseaux de RBS il y a trois ans, et Virgin Money, soutenue par le milliardaire Richard Branson et introduite en Bourse il y a un an.

Santander and Virgin Money ont refusé de dire s'ils avaient contacté RBS mais aucun des deux n'a exclu être intéressé.

Un porte-parole de Santander a fait savoir que la banque continuerait "à analyser les opportunités" qui se présenteront sur ses dix marchés principaux, qui incluent le Royaume-Uni.

Un porte-parole de Virgin Money a déclaré: "Nous avons toujours dit que nous étudierons les opportunités d'acquisitions qui complèteront bien nos activités et qui se présentent avec un profil de risque adapté et un prix raisonnable."

Des sources bancaires et des analystes ont également cité Clydesdale, la banque de détail britannique en voie de scission avec sa maison mère Australia Bank, et l'autre banque espagnole BBVA. BBVA a refusé de commenter et Clydesdale n'a pas répondu aux demandes de commentaire.

La banque Sabadell a dit qu'elle n'avait pas contacté RBS et n'était pas intéressée à participer au processus de vente.

La Commission européenne a ordonné à RBS de se séparer de Williams & Glyn en échange de son feu vert à la recapitalisation de la banque britannique pendant la crise financière. RBS avait reçu au total 46 milliards de livres d'argent public.

RBS s'est engagé à se séparer de Williams & Glyn d'ici la fin de l'année 2017.

En septembre, la banque avait dit viser une mise sur le marché au second semestre 2016.

A la fin du troisième trimestre 2015, Williams & Glyn comptait 1,8 million de clients, des prêts et avances de 20 milliards de livres et des dépôts de 24 milliards.

En 2013, RBS avait levé 600 millions de livres auprès d'un consortium d'investisseurs emmenés par les fonds Corsair Capital et Centerbridge Partners en échange d'une part de 49% dans Williams & Glyn censé leur revenir au moment de l'introduction en Bourse de la banque.

(Sinead Cruise, Benoit Van Overstraeten et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.