1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ravalomanana dénonce des fraudes électorales à Madagascar
Reuters24/12/2018 à 10:58

 (Actualisé avec commission électorale, observateurs européens §
5-6-7-8-9)
    ANTANANARIVO, 24 décembre (Reuters) - Andry Rajoelina est en
tête du dépouillement en cours du deuxième tour de l'élection
présidentielle à Madagascar, a annoncé dimanche soir la
commission électorale, provoquant aussitôt des accusations de
fraude de la part de son adversaire, Marc Ravalomanana.
    Après décompte de près de 90% des bureaux de vote, Rajoelina
est crédité de 55,06% des suffrages exprimés le 19 décembre,
contre 44,94% pour Ravalomanana.
    "La fraude et la violence ont prévalu et cela a un impact
sur ces résultats", a réagi ce dernier dans une déclaration
diffusée dimanche. "Les résultats de cette élection ne sont pas
crédibles et cette élection n'est pas transparente",
ajoute-t-il.
    Ravalomanana, ancien président déposé en 2009 par Rajoelina,
rappelle avoir dit qu'il respecterait les résultats si les
règles étaient respectées. "Malheureusement, ce n'est pas le
cas."
    La commission électorale a déclaré lundi qu'elle aiderait
les candidats à vérifier eux-mêmes les résultats.
    Le vice-président de la Commission électorale, Thierry
Rakotonarivo, a ajouté lors d'une conférence de presse que les
feuilles de dépouillement seraient rendues publiques.
    Les résultats définitifs ne seront diffusés que jeudi afin
de laisser le temps aux représentants des candidats de procéder
à ces vérification.
    La mission d'observation de l'Union européenne a déclaré
pour sa part que le second tour avait été "aussi calme que le
premier".
    "Nous n'avons pas vu de fraude. Les deux camps se sont
accusés mutuellement de fraude, mais ils n'ont aucune preuve. Ce
ne sont que des allégations, pas des faits", a déclaré Cristian
Preda, qui dirige les observateurs européens. "Nous leur avons
dit de saisir la justice."
    Au premier tour, le 7 novembre, Rajoelina est arrivé en tête
avec 39,23% des voix devant Ravalomanana, crédité de 35,35%. Le
président sortant, Hery Rajaonarimampianina, arrivé au pouvoir
après la démission de Rajoelina en 2014, a réuni moins de 9% des
voix.

 (Lovasoa Rabary
Henri-Pierre André pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5552.34 +0.03%
10.79 0.00%
EDF
11.05 -0.63%
1.12755 0.00%
62.74 +0.24%

Les Risques en Bourse

Fermer