Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rapport de la Cour des comptes : un rappel à l'ordre amer

Boursorama11/02/2014 à 15:45

 

 

Selon la Cour des comptes, la France aura du mal à tenir ses objectifs de réduction de déficit en 2013 et 2014.

 

 

La France ne devrait pas tenir ses objectifs de déficit de 4,1% en 2013 et 3,6% en 2014. C'est le constat implacable dressé par la Cour des comptes à l'occasion de la publication du rapport annuel qui pointe, comme chaque année, les abus en tout genre dans l'utilisation des deniers publics.

C'est un véritable rappel à l'ordre sur fond de prévisions budgétaires peu optimistes ! La traditionnelle présentation du rapport annuel de la Cour des comptes a donné à son Premier président, Didier Migaud, l'occasion de dénoncer une fois de plus la mauvaise utilisation des deniers publics dans un certain nombre d'administrations centrales et collectivités locales. D'autant que les sages de la rue Cambon jugent probable que le déficit de l'Etat excèdera en 2013 l'objectif fixé par Bercy à 4,1% du PIB. De 3 à 6 milliards d'euros de recettes fiscales pourraient manquer cette année. La réduction du déficit public a été au final « deux fois moins importante » selon la Cour des comptes par rapport à ce qui avait été anticipé par le gouvernement. Ce dérapage des comptes publics intervient alors même que les hausses d'impôt ont constitué un « effort considérable » pour la nation. Et la suite n'est guère plus rassurante. Pour 2014, l'objectif de ramener le déficit à 3,6% du PIB « n'est pas assuré à ce stade » selon Didier Migaud. On mesure par conséquent l'effort qu'il reste à accomplir pour revenir dans les clous fixés par Bruxelles (déficit limité à 3% du PIB) alors que le gouvernement s'est engagé à réaliser 50 milliards d'euros d'économies d'ici 2017.

Comment gérer mieux avec moins ? L'équation est compliquée et nécessite que l'Etat et ses nombreuses administrations passent à la paille de fer leurs comptes et méthodes de gestion. La Cour des comptes relève ici une gestion « mal maîtrisée » des partenariats public-privé, notamment dans l'application du plan « Hôpital 2007 », pointe plus loin le manque de « dynamisme » de certains DOM/TOM pour mettre en valeur leur potentiel touristique, qualifie de « déplorable »  la gestion de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse des professions libérales (CIPAV), critique ailleurs la conduite « chaotique » des internats d'excellence créés en 2008 etc. Comme chaque année, ce ne sont pas les exemples éclairants qui manquent. En revanche, la Cour des comptes constate aussi des améliorations, suite à des remontrances antérieures. Ainsi, elle note des « progrès » dans la gestion des amendes de circulation et de stationnement. Reste que le plus dur à accomplir en matière d'effort de gestion des dépenses publiques est largement devant nous.

J.G

Pour aller plus loin, consultez le rapport annuel de la Cour des comptes en intégralité...

 

 

 

 

 

Lire aussi sur Boursorama...

La Cour des comptes dénonce les « dérives » des Safer (AFP)

La Cour des comptes pessimiste sur les objectifs de déficit (AFP)

La Cour des comptes épingle les billets de train gratuits pour les cheminots (AFP)

En vidéo sur Boursorama...

Cour des comptes : le rapport annuel dénonce abus et dysfonctionnements (BFM)

 

Mes listes

valeur

dernier

var.

100.66 -0.16%
1.176 -0.13%
141.55 +7.28%
70.16 +0.86%
5.92 0.00%
103.72 +0.64%
0.405 -2.41%
13.62 +1.72%
11.92 -0.83%
54.12 -0.70%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.