Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Rally des actions pour Noël
information fournie par TrackInsight28/12/2021 à 10:57

Semaine du 20 au 26 décembre 2021 Les marchés actions ont nettement rebondi avant la trêve de Noël, laissant de côté les…

Semaine du 20 au 26 décembre 2021

Les marchés actions ont nettement rebondi avant la trêve de Noël, laissant de côté les craintes sur l’inflation et la contagiosité du variant Omicron. Les statistiques récentes montrent que cette dernière souche semble toutefois moins dangereuse que les précédentes, même si elle se transmet encore plus facilement.

Sur cette semaine écourtée par le Réveillon, le S&P 500 a fini en hausse marquée de +2.28%, touchant ainsi un plus haut en clôture à 4 725.79 points. Le Dow Jones a progressé de 585 points à 35 950.56 points, soit une hausse de +1.65%. Mais, la meilleure performance hebdomadaire est venue du Nasdaq Composite (+3.19%), les traders ayant profité de la forte baisse des valeurs technologiques la semaine dernière pour effectuer des achats à bon compte.

Les indices actions internationaux ont rebondi à l’unisson. Le MSCI World a engrangé +2.14%. En Europe, le MSCI EMU a pris +2.19%, tandis que le FTSE 100 affichait +1.41%. En Asie, le Nikkei a enregistré une troisième semaine de gains (+0.83%), le yen étant de nouveau sous pression face au dollar, ce qui favorise les sociétés exportatrices au sein de l’indice. Le Hang Seng a aussi clôturé dans le vert, mais de seulement +0.13%.

Tous les secteurs S&P en territoire positif

Pour la seconde fois ce mois-ci, la semaine s’est soldée par une progression de tous les indices sectoriels S&P. Les biens de consommation discrétionnaire ont fini en tête (+3.82%), avec l’action Tesla qui s’est envolée de +14.4% après qu’Elon Musk ait annoncé qu’il avait atteint son objectif de céder 10% de sa participation. Les investisseurs se sont également précipités sur les valeurs technologiques (+3.27%), les valeurs des services de communication (+2.54%) et de l’énergie (+2.37%). Les prix du pétrole se sont effectivement réappréciés (brut WTI en hausse de +4.13%) grâce à la baisse plus soutenue que prévu des stocks américains (moins 4.7 millions de barils durant la semaine du 13 au 17 décembre).

Contrairement à la semaine passée, les secteurs les plus défensifs se sont retrouvés en queue de peloton. Les services d’utilité publique et l’immobilier ont enregistré une faible progression de +0.24% et +0.50% respectivement. Mais ils réalisent cependant les meilleures performances sur les quatre dernières semaines.

Les emprunts d’Etat jouent aux montagnes russes

Les emprunts d’Etat alternent semaine positive et semaine négative. Cette fois-ci, ils repartent à la baisse, leurs rendements ayant repris leur envolée juste avant les fêtes de Noël. Celui du benchmark américain à 10 ans a clôturé à +1.49% (+8 points de base). En Allemagne, le rendement du Bund de même échéance a amplifié le mouvement, avec un bond de 13 points de base de -0.38% à -0.25%, tandis que celui de l’OAT française terminait à +0.12%, soit son plus haut niveau sur quatre semaines (variation de 15 points de base), dans le sillage des nouvelles contraintes sanitaires.

De même, les obligations d’entreprises de notation supérieure ont fini dans le rouge (-0.48% en Europe, -0.26% aux Etats-Unis). Du côté des titres à haut rendement, la tendance est restée positive pour la quatrième semaine consécutive (+0.03% en Europe, +0.56% aux Etats-Unis). La dette émergente en devises locales a repris un peu de hauteur (+0.91%). Enfin, l’or poursuit sa remontée avec une troisième semaine d’affilée dans le vert (cours spot à $1 817.32 l’once, soit un gain de +1.07%).

Trouvez et comparez plus de 8000 ETF avec notre sélecteurd’ETF .

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.