Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rajoy estime que Madrid respecte déjà les conditions d'une aide

Reuters02/09/2012 à 16:56

MARIANO RAJOY ESTIME QUE L'ESPAGNE RESPECTE DÉJÀ LES CONDITIONS D'UNE AIDE EUROPÉENNE

MADRID (Reuters) - L'Espagne évaluera l'opportunité de solliciter une aide européenne complémentaire à celle déjà prévue pour ses banques mais elle exclut de se soumettre à de nouvelles conditions, a déclaré son Premier ministre, Mariano Rajoy, dans un entretien publié dimanche par plusieurs quotidiens européens.

Avant de formuler la moindre demande éventuelle d'aide, Madrid souhaite connaître les modalités du nouveau programme d'achats de dettes souveraines de la Banque centrale européenne (BCE) censé venir en aide aux pays touchés par l'envolée de leurs coûts de financement, a-t-il ajouté.

"Si je pense que c'est une bonne chose pour l'Europe dans son ensemble, pour l'euro et pour l'Espagne, je le ferai, mais si ce n'est pas le cas, non", a-t-il conclu dans cet entretien accordé au quotidien français Le Journal du dimanche, à l'espagnol ABC, à l'allemand Bild am Sonntag et à l'italien Corriere della Serra.

Ces propos, tenus mercredi, sont publiés avant une visite officielle à Madrid d'Angela Merkel prévue jeudi, le jour même de la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE.

"Le défi à relever est de résoudre les problèmes d'instabilité de l'euro et d'avancer dans l'intégration européenne. Je sens que Mme Merkel est prête à le faire", a dit Mariano Rajoy.

Il a estimé que, pour recevoir de l'aide des fonds de sauvetage de la zone euro, le FESF (Fonds européens de stabilité financière) et le MES (Mécanisme européen de stabilité), l'Espagne n'avait pas besoin de se soumettre à des conditions supplémentaires à celles déjà prévues par le plan d'aide aux banques et la procédure pour déficit excessif déclenchée par la Commission européenne.

"PAS FACILE"

"L'Espagne, bien sûr, les respectera. C'est déjà le cas. Et ce n'est pas facile", a dit le chef du gouvernement. "Nous engageons des réformes. Cela correspond à ce qu'a dit le Conseil européen sur ce que les Etats devaient faire pour avoir accès au FESF ou au MES afin de contribuer à stabiliser l'euro."

Mariano Rajoy a déclaré avoir le sentiment que le président de la BCE, Mario Draghi, était d'accord avec lui sur le fait que le niveau élevé des taux d'emprunt de l'Espagne s'expliquait par les craintes des investisseurs pour l'euro et non par les fondamentaux de l'économie espagnole.

Il ajouté que la situation actuelle dans laquelle certains pays européens se finançaient à taux négatifs tandis que d'autre étaient contraints de payer des taux "inacceptables" ne pouvait pas durer.

"C'est pourquoi nous devons résoudre maintenant le problème de la divergence des rendements", a-t-il souligné.

Malgré une certaine détente par rapport à son niveau record de juillet, le rendement des emprunts d'Etat espagnols à dix ans reste proche de 7% sur le marché de la dette, un niveau généralement jugé comme intenable sur une longue période.

Malgré le niveau élevé des taux qu'il est obligé de concéder aux investisseurs, le Trésor espagnol a maintenu son programme d'émissions pour cette année. Il devra notamment refinancer quelque 27,5 milliards d'euros d'échéances au cours des dix derniers jours du mois d'octobre.

Fiona Ortiz, Christian Plumb, Annika Breidthardt et Steve Scherer, Marc Angrand pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.