1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Radio France : premières discussions avec le médiateur, la grève continue

Le Parisien10/04/2015 à 23:42

Radio France : premières discussions avec le médiateur, la grève continue

Les premières discussions vendredi entre les syndicats de Radio France et le médiateur nommé par le gouvernement ont permis de renouer le dialogue après plus de trois semaines d'un conflit sans précédent, sans toutefois déboucher pour l'instant sur une suspension de la grève.

Les organisations syndicales et Dominique-Jean Chertier, qui se sont entretenus pendant une partie de la journée, doivent se retrouver samedi à 15 heures pour poursuivre leurs débats à huis clos.

L'espoir d'«une sortie de conflit rapide» 

«J'ai l'espoir d'arriver à une sortie de conflit rapide. Le temps n'arrange jamais rien après un conflit long», a déclaré le médiateur à l'issue de cette première prise de contact. Sa feuille de route avait été tracée par la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, dans un entretien au Monde vendredi matin: «Dans l'immédiat, il s'agit de renouer les fils du dialogue et de mettre un terme à la crise», «si possible d'ici à dimanche soir».

Les syndicats, qui avaient affiché leur détermination en AG, notamment sur la question des suppressions d'emplois, se montraient eux aussi positifs après leur rencontre avec le médiateur. «On repart sur de nouvelles bases aujourd'hui, donc satisfaction», a commenté Philippe Ballet, délégué Unsa. «Il a une méthode, il écoute, il laisse parler les gens. Il semble s'inscrire dans un temps long», a déclaré Renaud Dalmar (CFDT). Une «grande qualité d'écoute» reconnue aussi par Jean-Paul Quennesson (SUD). Mais «aura-t-il le mandat pour que nos revendications soient écoutées ?». La désignation d'un expert avait été posée comme préalable par les syndicats à toute reprise des discussions, au point mort depuis des semaines. Le recours à la médiation était aussi préconisé par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui a nommé Mathieu Gallet à la tête de Radio France au début de l'année dernière.

La grève reconduite, plusieurs points ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • kram123
    11 avril16:30

    la radio c'est l'ancetre de la tv qui est elle meme l'ancetre d'internet...pour la musique j'ai Deezer sans pub encore un gachi d'argent public

    Signaler un abus

  • s.thual
    11 avril10:09

    on a des centaines de radios sur le net !bien moins couteuses pour le contribuable , et qui savent compter quand il s agit de l argent du contribuable et du paspillage , du gachis ainsi que certains abus ,dont celui d une greve qui est payee par le contribuable

    Signaler un abus

  • M5441845
    11 avril01:42

    Encore une entreprise publique qui prend la route tracée par la SNCM. En plus s'il y a bien une société dont la disparition ne changerai rien a notre vie, c'est bien radio france...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.