Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quels sont les meilleurs logiciels de traduction ?

Le Parisien23/06/2014 à 11:16

Quels sont les meilleurs logiciels de traduction ?

Chaque mois, il publie une chronique 2.0 sur le site de l'ESCP (Ecole supérieure de commerce de Paris). En français et en anglais. Mais malgré une bonne pratique de la langue de Bill Gates, Cyril Bladier confesse sans problème le recours à un logiciel de traduction. « J'écris en français. Je traduis rapidement avec Google Translate et relis ensuite la traduction pour affiner et corriger », explique cet expert en stratégie digitale. Ce logiciel recueille volontiers ses faveurs « pour dépanner ». « Je ne connais pas de logiciel ni de SaaS, c'est-à-dire un service installé sur un serveur distant, qui soit parfait. »

Classés par une étude

 

Que valent ces programmes ? Une étude de l'Observatoire de la traduction en 2012 classe Google devant Bing, Systran et Reverso. Mais ce classement reste relatif. « Ce score de 76 %, que Google partage avec Bing, est très mauvais ! conclut l'enquête. Pour donner une idée de ce que représente un tel pourcentage, cela revient à dire que, dans un texte de cinq lignes (50 mots), un lecteur serait arrêté par une erreur cinq fois par ligne (25 erreurs) ! »

 

Luce Michel, traductrice, confirme ce constat. « J'utilise ces sites Internet ponctuellement et autrement je me plonge dans mes dicos ! » Cette professionnelle rappelle que ces logiciels s'appuient sur des combinaisons statistiques et linguistiques purement virtuelles. « Pour le logiciel, les mots se traduisent à la chaîne alors que notre travail reste humain et artisanal ! »

Des prestations qui vont de 45 ? à 15 000 ?

Ce n'est pas Arnaud Dufournet qui dira le contraire. Bien que directeur marketing chez Systran, il reconnaît des imprécisions sur la version gratuite du site. « Beaucoup de sites proposent ces logiciels gratuitement pour générer du trafic et de la publicité, explique-t-il. Pour nous, c'est une vitrine et un premier aperçu. On peut tolérer une qualité moyenne quand c'est gratuit. Mais pour un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.