1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quatre Français sur dix seraient intéressés par le conseil automatisé en investissement
Newsmanagers11/04/2016 à 11:00

(NEWSManagers.com) - Quarante pour cent des Français se montrent intéressés par le conseil automatisé en investissement une fois qu'on leur explique le concept, montre une étude sur les fintechs françaises réalisée par Deloitte auprès de 2.000 personnes représentatives de la population française de 18 à 70 ans.Pour l'heure, ils ne sont que 5 % des Français à utiliser un tel service. Un faible intérêt qui s'explique par une notoriété limitée : ils sont seulement 25 % à connaître le conseil automatisé en investissement (ou " robo advisors " en anglais).Les clients " digitaux " montrent naturellement une plus grande appétence pour le conseil automatisé. Et les clients " patrimoniaux " , c'est-à-dire ayant des actifs supérieurs à 25.000 euros, sont les mieux informés et montrent un intérêt également supérieur.

Le constat est le même pour les neuf autres services proposés par les fintechs françaises et recensés par l'étude. En matière d'épargne, la planification financière navigue dans les mêmes pourcentages de réponses que le conseil automatisé. Le financement participatif, qui n'est pas beaucoup plus utilisé, jouit pourtant d'une connaissance plus forte (38 %). C'est l'agrégation de comptes qui est le service le plus utilisé par les Français avec un petit 9 %.Pour favoriser le développement de ces innovations, " plusieurs freins restent cependant encore à lever, parmi lesquels le manque de connaissances et – par la suite – de confiance envers ces nouveaux acteurs, l'exploitation de ses données personnelles et la sécurité de ces dernières " , conclut Deloitte.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5571.71 -0.76%
1.12275 -0.01%
63.62 -1.21%
22.825 -1.19%
2.376 -6.93%

Les Risques en Bourse

Fermer