Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

100.66EUR
-0.16% 
Ouverture théorique 100.66
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    101.00

  • clôture veille

    100.82

  • + haut

    101.10

  • + bas

    100.00

  • volume

    1 362 260

  • valorisation

    77 955 MEUR

  • capital échangé

    0.18%

  • dernier échange

    22.05.18 / 17:37:17

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    94.63

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    106.68

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

Qatar Airways critique les tests des réacteurs Pratt & Whitney

Reuters09/03/2016 à 14:30
 (Actualisé avec commentaire sur l'A380, rentabilité du secteur 
luxe et litige) 
    BERLIN, 9 mars (Reuters) - Le directeur général de Qatar 
Airways a de nouveau mis en cause le motoriste américain Pratt & 
Whitney  UTX.N  mercredi en déclarant que les réacteurs destinés 
à ses Airbus  AIR.PA  A320neo n'avaient pas été correctement 
testés.  
    Qatar Airways devait être la première compagnie aérienne à 
prendre livraison de la version modernisée de l'A320 mais elle a 
refusé l'appareil en arguant de problèmes de réacteurs et a 
menacé le mois dernier de changer de motoriste pour se tourner 
vers CFM International.  
    "Je ne pense pas que ce réacteur ait été testé de manière 
appropriée, notamment aux températures auxquelles opère Qatar 
Airways", a déclaré Akbar Al Baker, le directeur général de la 
compagnie.  
    "Nous ne l'accepterons que lorsque nous serons totalement 
assurés qu'il peut fonctionner de manière efficace et sûre  
(et...) que nous aurons obtenu des garanties suffisantes de 
performance et des engagements de la part à la fois d'Airbus et 
de Pratt & Whitney", a-t-il ajouté lors d'une conférence de 
presse à l'occasion du salon international du tourisme ITB à 
Berlin. 
    "Nous sommes proches du seuil de la clause de forfait de 
notre contrat mais j'espère que nous n'aurons pas à la mettre en 
oeuvre", a-t-il poursuivi. 
    Akbar Al Baker a aussi expliqué que la compagnie avait 
reporté d'un an, lorsque les prix du pétrole étaient encore 
élevés, la réception de quatre gros porteurs Airbus A380, en 
ajoutant qu'elle était maintenant prête à en prendre livraison 
grâce à la baisse récente du prix du kérosène.  
    Elle pourrait même lever des options sur trois autres avions 
si les cours restent bas, a-t-il ajouté. 
    S'il a eu un effet bénéfique sur les finances des compagnies 
aériennes, le pétrole à bas prix a nui à la rentabilité du 
transport aérien haut de gamme. 
    Le directeur général a par ailleurs de nouveau balayé 
mercredi les accusations de compagnies concurrentes américaines 
qui jugent illégales les subventions reçues par les compagnies 
du Golfe, dont Qatar Airways, et qui pâtissent de leur 
concurrence. 
    Au nombre des huit nouvelles liaisons lancées cette année, 
la compagnie entend opérer des vols au départ d'Atlanta, aux 
Etats-Unis, à compter du 1er juin, "pour enfoncer le couteau 
dans la plaie pour Delta", a dit Al Baker. 
    Delta Air Lines  DAL.N , dont le siège est à Atlanta, accuse 
les compagnies du Golfe de violation de l'accord ""ciel ouvert" 
avec les Etats-Unis par le biais de subventions publiques jugées 
déloyales.  
        
 
 (Tim Hepher; Marc Angrand et Julie Carriat pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

-0.16%
-0.14%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.