1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pyongyang menace d'abattre des bombardiers américains
Reuters25/09/2017 à 17:11

    WASHINGTON, 25 septembre (Reuters) - Le ministre nord-coréen 
des Affaires étrangères a accusé lundi le président américain 
Donald Trump d'avoir déclaré la guerre à la Corée du Nord par 
des propos tenus au cours du week-end. 
    Ri Yong-ho a ajouté que Pyongyang se réservait le droit de 
riposter, y compris en abattant des bombardiers américains qui 
ne se trouveraient pas dans son espace aérien.  
    "Le monde entier devra se souvenir clairement que ce sont 
les Etats-Unis qui ont été les premiers à déclarer la guerre à 
notre pays", a déclaré le chef de la diplomatie nord-coréenne 
devant des journalistes à New York.  
    "Puisque les Etats-Unis ont déclaré la guerre à notre pays, 
nous avons le droit de prendre des mesures de riposte, y compris 
le droit d'abattre les bombardiers stratégiques américains même 
s'ils ne sont pas dans l'espace aérien de notre pays", a-t-il 
ajouté.   
    Donald Trump a poursuivi samedi son escalade verbale avec la 
Corée du Nord en continuant à nommer le dirigeant nord-coréen 
"Rocket Man" (l'Homme-fusée) et en assurant que le chef de la 
diplomatie de Pyongyang ne "serait plus là pour très longtemps" 
s'il se faisait l'écho des pensées de Kim Jong-un.   
    Le numéro un nord-coréen a déjà promis vendredi des 
"contre-mesures radicales et historiques" en réponse aux menaces 
de Donald Trump d'une "destruction totale" du pays brandies à la 
tribune de l'Assemblée générale des Nations unies mardi dernier. 
  
    Dans une rare déclaration publique diffusée par les médias 
officiels, Kim Jong-un a jugé que les commentaires du président 
américain représentaient "la plus féroce déclaration de guerre 
de l'histoire".  
 
 (Michelle Nichols; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • charleco
    25 septembre17:37

    La trumpette claironne...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer