Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Publicis surpris par un coup d'arrêt du marché publicitaire

Reuters26/10/2012 à 10:40

CROISSANCE PLUS FAIBLE QUE PRÉVU AU 3E TRIMESTRE POUR PUBLICIS

PARIS (Reuters) - Publicis a enregistré au troisième trimestre une croissance nettement plus faible que prévu, pénalisé par une dégradation surprise et brutale du marché publicitaire en septembre, qui a principalement affecté l'Europe.

Dans un communiqué publié vendredi, le troisième groupe publicitaire mondial fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel de 1,627 milliard d'euros, en croissance organique de 2%, inférieure à ses attentes et à celles du marché.

Le groupe avait dit viser une progression supérieure à celle de 4,1% enregistrée sur les trois premiers de l'année et des estimations d'analystes allaient de 2,9 à 4,9%.

"Alors que l'Europe du Sud connaît une chute régulière des marchés publicitaires, depuis septembre celle du Nord commence à vivre des baisses aussi sensibles que brutales", déclare le président du directoire, Maurice Lévy, cité dans le communiqué.

"Les annonceurs ont renforcé depuis la rentrée un comportement attentiste en supprimant ou décalant des campagnes", ajoute-t-il.

Ses observations font écho à celles de ses principaux concurrents, également déstabilisés par la dégradation brutale du marché publicitaire depuis septembre.

Le numéro un mondial WPP a ainsi répandu une douche froide sur les marchés jeudi en annonçant une révision à la baisse de sa prévision de chiffre d'affaires annuel pour la seconde fois en autant de mois.

Le groupe britannique prévoit désormais une croissance de 2,5% à 3% de son chiffre d'affaires à périmètre comparable sur l'année, contre 3,5% évoqué fin août.

L'américain Omnicom, a, lui, prévenu que le haut degré d'incertitude chez ses clients limitait la visibilité sur l'évolution des trimestres à venir.

"Alors que le cumul de juillet-août se situait en ligne avec les prévisions internes, septembre a enregistré une chute aussi brutale qu'inattendue", souligne pour sa part Publicis.

OBJECTIF DE MARGE 2012 MAINTENU

Son chiffre d'affaires a reculé sur le mois de 1,6% sous l'effet de l'annulation ou du report de campagnes publicitaires alors que le groupe anticipait une croissance de 6,6%.

La dégradation du marché publicitaire a été particulièrement sensible en Europe, qui affiche un repli de 3,6%, pénalisée comme les trimestres précédents par les pays du sud de la région (-8,7%) mais aussi par la France (-2,2%) et l'Allemagne (-1,8%).

Les autres régions affichent en revanche des évolutions positives de leur activité, notamment dans les émergents qui enregistrent une progression de 8,5%.

Dans son communiqué, Publicis ne fournit pas de prévision chiffrée concernant son chiffre d'affaires pour 2012.

L'agence ZenithOptimedia, filiale du groupe, a une nouvelle fois révisé en octobre sa prévision de croissance des dépenses publicitaires mondiales pour cette année, qui s'établit désormais à 3,8% contre 4,3% précédemment.

Publicis a en revanche confirmé sa prévision d'une stabilité de sa marge opérationnelle pour 2012 et d'une amélioration de 200 à 400 points de base à moyen terme.

"Les zones d'ombre sont bien identifiées et limitées tant géographiquement que sectoriellement et n'entament pas le potentiel de Publicis", assure Maurice Lévy dans le communiqué, en précisant que le groupe compte faire preuve "de la plus grande prudence" dans la gestion de ses coûts de fonctionnement.

Le titre a clôturé jeudi en recul de 1,24% à 40,895 euros. Depuis le début de l'année, il affiche une hausse de 15,1%, à comparer à la progression de 10,16% de l'indice sectoriel européen des médias.

Gwénaëlle Barzic, édité par Benoît Van Overstraeten

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.94 +5.65%
155.95 +0.26%
1.64 -2.96%
6.95 -0.94%
7.22 -0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.