Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Publicis et Omnicom rompent leurs fiançailles

Boursorama09/05/2014 à 17:35

 

Maurice Lévy et John Wren n'ont pas réussi à s'entendre notamment sur le nom du futur directeur financier.

Publicis, le numéro trois mondial de la publicité, et Omnicom, le numéro deux, devaient donner naissance au numéro un mondial du secteur devant le britannique WPP. Mais les querelles d'ego auront fait échouer cette fusion voulue « entre égaux ».

Les noces n'auront pas lieu ! Les géants publicitaires Publicis et Omnicom ont officiellement annoncé renoncer à leur projet de mariage annoncé en juillet 2013. « Dans cette fusion entre égaux, il y avait quelques éléments essentiels, dont un était fondamental, l'équilibre. Sur cela, je n'étais pas prêt à transiger » s'est justifié Maurice Lévy dans un entretien accordé au Monde pour expliquer l'échec de cette opération majeure qui devait donner naissance au numéro un mondial de la publicité devant le britannique WPP. Une confession qui révèle que des facteurs déterminants du contrat de mariage n'avaient pas été fixés au préalable. Ainsi, Maurice Lévy et John Wren, le patron d'Omnicom, n'auraient pas réussi à s'entendre sur le nom du futur directeur financier, chacun voulant imposer le sien.

Depuis un mois, la planète finance bruissait d'informations faisant état de tensions dans les négociations qui compliquaient le processus de fusion. Les questions fiscales et réglementaires liées à la localisation du siège social du futur groupe, qui devait être domicilié à Amsterdam, et les conflits sur l'organigramme auront donc réussi à faire échouer cette fusion voulue « entre égaux ».  « A un moment, pour une raison qui m'échappe, il y a eu une volonté de modifier les règles du jeu » avance même Maurice Lévy qui n'avait pas caché son enthousiasme l'été dernier pour vanter le projet. « Les difficultés encore à surmonter ajoutées à la lenteur du processus ont créé un niveau d'incertitude préjudiciable aux intérêts des deux groupes » ont ainsi conclu les deux dirigeants dans leur déclaration commune.

Exit donc la fusion Publicis-Omnicom, reste maintenant au conseil de surveillance de Publicis de s'emparer à nouveau du dossier de la succession de Maurice Lévy, 72 ans. Ce dernier a confirmé son souhait de passer la main tout en gardant le contrôle de ce processus. Plus rentable qu'Omnicom, Publicis, actuel numéro trois mondial (6,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires vs. 9 milliards pour Omnicom), a vu son bénéfice net 2013 progresser de 11,5% à 816 millions d'euros.

J.G

Retrouvez le communiqué de Publicis annonçant le renoncement de la fusion avec Omnicom :

Lire aussi sur Boursorama...

L'échec de la fusion avec Omnicom oblige Publicis à revoir sa stratégie mondiale (AFP)

Lévy a le soutien de Publicis malgré la fusion avortée (Reuters)

En vidéo sur Boursorama...

Publicis/Omnicom : l'édito éco de Nicolas Doze (BFM Business)

Mes listes

valeur

dernier

var.

262.792 -0.43%
0.47 0.00%
0.059 +6.36%
3.16 +0.48%
19.9 +2.05%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.