Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

PSA teste une nouvelle technologie de voiture électrique

Reuters13/07/2016 à 16:25

PSA TESTE UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR VOITURE ELECTRIQUE

par Tova Cohen et Laurence Frost

TEL AVIV/PARIS (Reuters) - PSA s'apprête à tester des voitures électriques embarquant un générateur de recharge d'un type original, ont indiqué à Reuters des sources du secteur, le constructeur automobile français recherchant une solution grand public pour tenter de rattraper ses concurrents Toyota ou Renault-Nissan.

Selon les défenseurs de la technologie dite du "range extender" - ou prolongateur d'autonomie - pour laquelle la Chevrolet Volt de General Motors fut pionnière en 2011, les ventes de ce dispositif sont appelées à croître car les générateurs essence perdront en poids et gagneront en rendement.

Ainsi équipées, les voitures électriques pourraient embarquer des batteries de plus petite taille, alors que leur poids et leur prix restent aujourd'hui des freins importants au développement de ce type de véhicule.

Aquarius Engines, une start-up israélienne, a indiqué qu'un grand constructeur européen, qu'il n'a pas nommé, avait accepté de financer la poursuite du développement et les tests sur route de son générateur à piston unique. PSA a confirmé son implication dans le projet.

"Nous sommes en train d'évaluer la technologie", a déclaré le directeur de la Recherche & Développement du groupe, Gilles Le Borgne. "Aucune décision n'est prise."

Sous l'impulsion du président du directoire Carlos Tavares, PSA a lancé un tout nouveau programme interne d'électrification de ses modèles - alors qu'il avait jusqu'ici uniquement misé sur l'hybride-diesel et la technologie électrique de Mitsubishi - avec pour ambition de commercialiser onze nouveaux modèles électriques et hybrides-essence d'ici 2021. Il a également exploré une autre voie originale, celle de l'hybridation à air comprimé, mais qui n'a jamais atteint le stade de la production en série.

UNE AUTONOMIE MEILLEUR MARCHÉ

Le "range-extender" peut constituer un bon moyen de prolonger l'autonomie d'une voiture sans faire décoller son prix, surtout sur un petit modèle. Selon Aquarius, le véhicule ainsi équipé coûterait environ 17.000 dollars (autour de 15.300 euros), contre 25.000 dollars pour un hybride classique et 40.000 dollars pour un électrique pur, une facture où la batterie pèse toujours pour moitié.

Plusieurs prototypes utilisant le générateur d'Aquarius seront testés sur route par son client début 2017, a ajouté la start-up.

Le prolongateur d'autonomie de l'ancienne Volt était un moteur essence classique de 1,4 litre, tandis que celui qui équipe actuellement l'i3 de BMW est un bicylindre. Tous deux fonctionnent comme un générateur classique d'électricité.

Aquarius utilise un principe différent: le piston effectue des va-et-vient sans bielle ni vilebrequin et crée un courant par le biais d'un aimant se déplaçant à l'intérieur d'une bobine électromagnétique. Selon la start-up, le rendement énergétique est deux fois supérieur.

Toyota a présenté lui aussi en 2014 un projet de "générateur linéaire à moteur à piston libre", mais sans préciser ce qu'il comptait faire de cette technologie.

Renault, précurseur dans l'électrique avec Nissan, a son propre prototype de prolongateur d'autonomie, mais sans intention de l'utiliser.

"Nous allons prolonger l'autonomie (des voitures électriques) mais nous le ferons sans 'range extender'", a déclaré Arnaud Deboeuf, directeur de la holding de l'alliance.

Renault-Nissan, qui a lui aussi regardé le concept Aquarius mais décidé de ne pas donner suite, estime que l'ajout d'un moteur à essence, même de 600 centimètres cube seulement, fausse le concept de "zéro émission" et pourrait poser problème si le centre-ville, par exemple, est réservé à l'avenir aux seuls véhicules 100% électriques.

(Avec Edward Taylor à Francfort, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.