1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

PSA prévoit 1.300 ruptures conventionnelles collectives en 2018

Reuters09/01/2018 à 13:38
    * Deuxième entreprise en France à introduire la RCC 
controversée 
    * PSA avait proposé 1.500 mobilités externes en 2017 
    * Prévoit aussi 1.300 embauches en CDI, dont 400 en 
production 
    * Un solde "équilibré" entre les recrutements et les 
départs-PSA 
 
 (Actualisé avec précisions et commentaires) 
    par Gilles Guillaume 
    PARIS, 9 janvier (Reuters) - PSA  PEUP.PA  compte proposer 
en 2018 à 1.300 salariés une rupture conventionnelle collective 
(RCC), le nouveau dispositif controversé introduit par la 
réforme du Code du travail d'Emmanuel Macron, et embaucher 
parallèlement 1.300 personnes également. 
    Deuxième entreprise à utiliser le dispositif de la RCC en 
France après l'enseigne de prêt-à-porter Pimkie  , 
PSA prévoit aussi cette année 900 aménagements de fin de 
carrière (congés senior), contre 1.170 en 2017, a indiqué Franck 
Don, représentant de la CFTC chez PSA. 
    Le nombre de ruptures conventionnelles se compare aux 1.500 
départs volontaires par "mobilité externe sécurisée" de l'an 
dernier, quand le nouveau dispositif n'était pas encore entré en 
vigueur.  
    Le constructeur automobile prévoit aussi cette année 1.300 
embauches en CDI (dont 400 en production pour accompagner les 
nouveaux modèles de véhicules) - contre 1.200 l'an dernier (dont 
200 en production)- et 2.000 emplois jeunes, contre 2.500 en 
2017. 
    "Le solde est donc équilibré entre les recrutements et les 
mobilités externes volontaires, et les engagements de 
reconversions internes, de mobilités internes et de mobilités 
externes sécurisées sont maintenus avec les mêmes dispositifs 
d'accompagnement", a indiqué PSA dans un communiqué. 
    Le groupe a fait ces annonces lors de la réunion annuelle de 
présentation des dispositions concrètes du dernier accord de 
compétitivité, signé en 2016 pour trois ans avec cinq des six  
organisations syndicales de l'entreprise. 
    Sans compter les 1.300 embauches, la mouture 2018 de 
l'accord prévoit au total 2.200 suppressions de postes, soit 
moins que les 2.670 de l'année précédente. 
    PSA a réduit fortement ses effectifs ces dernières années 
fin de redresser ses finances après la grave crise qu'il a 
traversée en 2012.  
    Sous l'égide de Carlos Tavares, il ne s'est pas départi 
depuis de cette discipline financière et continue également 
d'adapter sa structure à la forte mutation à l'oeuvre dans la 
conception et la fabrication automobile. 
    Le secteur voit en effet l'essor rapide de l'hybride et de 
l'électrique aux dépens du diesel, et la multiplication des 
aides à la conduite et des systèmes connectés à bord des 
voitures. 
    Signe de cette mutation, PSA prévoit cette année plus de 
6.000 mobilités internes, comme l'an dernier, dont un millier de 
reconversions internes pour se former à un nouveau métier à 
l'intérieur du groupe. 
    La rupture conventionnelle collective, contre laquelle les 
centrales syndicales ont mis en garde à l'échelle nationale, 
permet quant à elle à une entreprise d'engager un plan de 
départs volontaires de manière simplifiée et sans à avoir à 
justifier de difficultés économiques. 
    "Pour PSA, ce n'est pas une révolution, mais une évolution", 
a précisé un porte-parole du constructeur. "Le point principal 
est que la RCC fait l'objet de négociations avec les syndicats." 
    La rupture conventionnelle collective requiert en effet un 
accord majoritaire, alors que jusqu'ici les départs volontaires 
ne faisaient pas l'objet d'une négociation à part, mais comme 
tout plan de sauvegarde de l'emploi d'un dossier soumis pour 
validation à l'inspection du travail. 
     
    Le communiqué : http://bit.ly/2CXJNal 
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
Le communiqué :    http://bit.ly/2CXJNal 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

+0.18%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

0.0224 -5.08%
1.542 -27.57%
0.88866 +0.11%
1.14061 +0.68%
0.0902 -6.04%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.