Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

PSA lance son augmentation de capital, l'action baisse

Reuters06/03/2012 à 12:13

PSA LANCE L'AUGMENTATION DE CAPITAL LIÉE À L'ALLIANCE AVEC GM

par Marc Angrand et Gilles Guillaume

PARIS/GENEVE (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a dévoilé mardi les modalités de l'augmentation de capital d'environ 1,0 milliard d'euros destinée à financer ses projets avec son nouvel allié General Motors, qui prendra au passage 7% de son capital, une opération marquée par une importante décote qui fait reculer le titre en Bourse.

Cette émission d'actions nouvelles, annoncée la semaine dernière lors de la présentation de l'alliance entre les deux constructeurs automobiles, sera ouverte dès jeudi et jusqu'au 21 mars inclus et servira à financer de nouveaux projets communs, notamment le développement de plates-formes de véhicules partagées.

"C'est l'intérêt de l'alliance, il y a plus de projets maintenant et il faut bien les financer, et cette augmentation de capital permet de le faire", a déclaré Frédéric Saint-Geours, directeur des marques de PSA, à l'ouverture des journées presse du salon de l'automobile de Genève.

Il a refusé en revanche de préciser la nature de ces projets communs, ajoutant simplement que les discussions avec GM étaient déjà en cours à l'automne dernier et que la coentreprise dans les achats pourrait être conclue dès le troisième trimestre.

L'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription se fera sur la base de 16 actions nouvelles pour 31 actions existantes, précise PSA dans un communiqué.

Le prix de souscription est fixé à 8,27 euros, faisant apparaître une décote d'environ 42% par rapport au cours de clôture de lundi (14,2050 euros), et de 32,4% par rapport au cours théorique hors droit de souscription (12,23 euros).

"Je suppose que c'est le prix à payer pour que l'opération soit intégralement souscrite", commente un analyste basé à Londres.

De son côté, le directeur financier du groupe français, Jean-Baptiste de Chatillon, a relativisé l'ampleur de la décote lors d'une téléconférence avec la presse.

"Ce qu'il faut considérer comme décote, c'est le calcul par rapport au prix théorique après émission d'un milliard, c'est-à-dire environ 32%, et cette décote est tout à fait habituelle dans le marché", a-t-il dit. "Ce qui compte, c'est le moment et la taille de l'augmentation de capital."

A la Bourse de Paris, l'action PSA perdait plus de 6% dans les premiers échanges et abandonnait 4,68% à 13,58 euros vers 9h15, affichant la plus forte baisse de l'indice CAC 40, qui abandonnait 0,39%. A ce niveau de cours, le groupe sochalien est valorisé moins de 3,2 milliards d'euros.

PRIORITÉ AUX INVESTISSEMENTS

La famille Peugeot, principal actionnaire du groupe, exercera 45,4% de ses droits pour un montant de 140 millions d'euros et vendra ses droits restants à General Motors. Ce dernier investira au total 304 millions d'euros dans l'opération, en incluant le rachat de ces droits et l'acquisition d'actions auto-détenues (4,4 millions de titres).

A l'issue de l'augmentation de capital, les Peugeot détiendront 25,2% du capital de PSA, contre 30,96% au 31 décembre dernier, et GM 7,0%. La famille conserve le contrôle du groupe via ses droits de vote, même si ceux-ci ont été ramenés de 48,30% avant l'opération, à 37,9% après.

"Ces investissements vont nous permettre d'accélérer notre stratégie de globalisation et de montée en gamme, et (...) d'accéder à des technologies et des projets beaucoup plus rapidement et de manière plus large", a ajouté Jean-Baptiste de Chatillon.

Des priorités dont il a également argué pour justifier la décision de PSA de ne pas verser de dividende cette année.

"Nous avons besoin de notre cash pour financer ces investissements", a-t-il résumé.

Le mois dernier, PSA avait annoncé un important plan de cessions d'actifs d'un montant global de 1,5 milliard d'euros après la publication de résultats annuels marqués par une marge opérationnelle négative dans les activités de construction automobile, un "free cash flow" négatif de 1,6 milliard d'euros et un doublement de la dette en six mois.

Avec Christian Plumb et Laurence Frost, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

5409.43 -0.36%
11.47 +0.39%
32.16 -2.84%
18.31 +7.20%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.