Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

PSA: L'UE doit renforcer le réseau de recharge auto électrique

Reuters06/03/2018 à 11:04

PSA: L'UE DOIT RENFORCER LE RÉSEAU DE RECHARGE AUTO ÉLECTRIQUE

GENEVE (Reuters) - Carlos Tavares, président du directoire de PSA, a appelé mardi les Etats européens à s'engager sur le déploiement d'un réseau de recharge suffisant pour accompagner le développement des véhicules électriques.

"Les Etats doivent prendre des engagements minimaux sur la densité du réseau de charge", a-t-il dit aux journées presse du salon de l'auto de Genève, ajoutant qu'il soumettrait dès cette semaine cette proposition au conseil de l'ACEA, l'Association des constructeurs européens d'automobiles.

Carlos Tavares a estimé que le déploiement d'un tel réseau devrait être assorti d'objectifs - définis un ou deux ans en amont - concernant les plafonds d'émissions de CO2 fixés aux constructeurs automobiles.

"Il y a une maintenant une responsabilité claire des Etats. Ils ont choisi la technologie électrique qu'ils jugent être la meilleure, donc nous allons tous dans cette direction", a poursuivi le président du directoire de PSA.

"Mais il y a une deuxième responsabilité, il ne suffit pas de choisir la technologie (...) encore faut-il créer les conditions pour que les consommateurs puissent acheter des véhicules électriques en se disant qu'ils vont pouvoir les charger."

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

+0.34%

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • busterk
    06 mars14:43

    L'hydrogène a le même problème que l'électricité : il faut le produire, donc toujours charbon, gaz, nucléaire. La voiture propre est un mythe. La seule solution écologique c'est de réduire la place de la voiture. Urbanisme, relocalisation, transports en commun.

    Signaler un abus

  • M4962647
    06 mars14:02

    Je roule en voiture électrique Citroen C0. 100 Kms d'autonomie en hiver, pour un véhicule en service quotidien me convient. La charge se fait à mon domicile sur prise ordinaire. La conduite est géniale et je pense que c'est l'avenir. Il manque bien sûr des bornes de recharge rapides qui feraient démarrer les ventes pour faire des grands parcours. mais on y coupera pas. Si c'est pas l'électrique ce sera l'hydrogène.

    Signaler un abus

  • glaty
    06 mars13:30

    Les Gouvernements doivent pondre une loi OBLIGEANT LES CONSTRUCTEURS DE VOITURES ELECTRIQUE A PARTICIPER AUX CONSTRUCTIONS D'EOLIENNES TOUT AZIMUT EN FRANCE ET AUTRES PARCS DE PANNEAUX SOLAIRE PARTOUT EN FRANCE..C'est AUSSI de cette manière que les utilisateurs de ces voitures rouleront aux énergies presque vertes..

    Signaler un abus

  • M9080875
    06 mars11:53

    Si rouler à l'électrique, c'es rouler au nucléaire ou au charbon, d'ici 10 ans on vous refait le coup du diesel...En attendant de passer à l'hydrogène en effet! La technologie existe bien sur ! Mais ne soyons pas naif, d'ici là que edf/areva/Renault/Peugeot/total abandonnent leur fond de commerce et mettent l'économie à plat (...), ils auront d'abord préférer continuer de pourrir la planète et son futur, plutôt que de s'accaparer la nouvelle technologie et prendre les devants éco et écolos.

    Signaler un abus

  • busterk
    06 mars11:45

    des produits qui n'ont pas d'avenir pour lesquels il faut bien demander à la puissance publique de faire quelque chose. Les joies du capitalisme réellement existant : les impôts pour financer les profits du privé pour des produits qui n'apporteront rien. L’électricité il va toujours falloir la produire, souvent très salement !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.