Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

PSA consultera ses partenaires industriels avant une alliance

Reuters28/02/2012 à 16:48

PSA CONSULTERA SES PARTENAIRES INDUSTRIELS AVANT UNE NOUVELLE ALLIANCE

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën consultera ses partenaires industriels avant de conclure une éventuelle nouvelle alliance, a déclaré mardi l'un des principaux dirigeants du groupe automobile.

Guillaume Faury, directeur de la Recherche & Développement du constructeur français, a refusé de commenter les discussions en cours avec General Motors. Il a souligné que l'accélération actuelle de la course aux technologies rendait indispensables les partenariats et la mutualisation des dépenses de R&D.

Des sources proches du dossier ont indiqué lundi soir que General Motors poursuivait des discussions à un stade avancé pour prendre une participation de moins de 5% dans PSA Peugeot Citroën dans le cadre d'un projet d'alliance stratégique en Europe.

"Ce qui pourrait changer dans l'avenir, (c'est qu')il faudra (...) que les partenaires qui ont signé des accords de coopération fassent évoluer ces coopérations en fonction des accords qui seront signés", a déclaré Guillaume Faury, au cours d'une conférence de presse consacrée à la technologie hybride diesel de PSA.

Le groupe travaille actuellement avec BMW dans les moteurs à essence et les composants hybrides, avec Ford dans les moteurs diesel, avec Mitsubishi dans les voitures électriques et les 4x4, avec Toyota dans les petites voitures et avec Fiat dans les utilitaires.

"Les dépenses consacrées à la réduction des émissions en polluants et en CO2 représentent à peu près la moitié de l'effort de R&D", a souligné Guillaume Faury. "Cela montre très clairement que cette partie-là, il faut être capable de la partager."

ÉCONOMIES D'ÉCHELLE

PSA lance cette année quatre voitures équipées de la technologie Hybrid4 - un moteur thermique diesel assisté à l'arrière d'un moteur électrique - une première mondiale dans l'automobile. Ce projet a représenté un investissement de 500 millions d'euros sur cinq ans, financé intégralement par le groupe.

"Cette part-là, qu'on porte, on souhaite et on va essayer de la porter de façon la plus partagée possible", a poursuivi Guillaume Faury.

"On regarde toutes les options qui vont nous permettre dans le futur d'accélérer en matière de technologies, de montée en gamme et de solutions à bas niveau de CO2, de façon à obtenir des effets d'échelle et des partages d'investissement."

Toujours très dépendant du marché européen, PSA a été frappé de plein fouet par la chute des ventes de petites voitures depuis la rentrée de septembre dernier. Sa division automobile a perdu de l'argent en 2011 et le groupe a été contraint de reporter plusieurs investissements, notamment en Inde et au Brésil.

Interrogé sur la possibilité qu'un autre constructeur puisse utiliser l'architecture hybride diesel de PSA, Guillaume Faury a répondu que c'était techniquement faisable puisque celle-ci a déjà été conçue pour s'adapter si besoin à deux des propres plates-formes de PSA.

Quant à la version rechargeable de l'hybride diesel, qui permet de rouler davantage en mode électrique et que PSA avait annoncée à partir de 2012, il n'en n'est plus question à l'heure actuelle. En revanche, PSA travaille sur l'hybride essence rechargeable pour le marché chinois, où le diesel est très peu répandu.

"Nous sommes en train de préparer des solutions hybride rechargeable sur une base de moteur essence pour la Chine", a précisé Guillaume Faury. "C'est une suite logique des développements hybrides qu'on fait ici en Hybrid4 (...) et nous aurons une flotte de véhicules hybride rechargeable en Chine à une date relativement proche."

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

12.99 -0.99%
117.4 -0.07%
39.2 -1.38%
5614.51 -0.13%
1003.59 +0.70%
37.844 -0.20%
4.3 +29.52%
22930.36 0.00%
20.65 +0.19%
173.89 -0.19%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.