Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

PSA accélère en Asie, mais Dongfeng n'est pas la panacée

Reuters27/03/2014 à 00:07

PSA, RENFORCÉ EN ASIE AVEC DONGFENG, DOIT ENCORE PROGRESSER SUR D?AUTRES MARCHÉS

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën, par son accord avec Dongfeng Motor signé mercredi, s'assure trois milliards d'euros d'argent frais et renforce son partenariat en Asie, mais la priorité donnée à la Chine ne doit pas faire oublier que le groupe automobile français est dans une situation fragile sur d'autres marchés à forte croissance, comme la Russie et l'Amérique latine.

La Chine occupe une place centrale dans la stratégie de rattrapage à l'international élaborée par PSA. L'an dernier, alors que les ventes du constructeur ont baissé en France et en Europe de 7,2%, elles ont bondi de 26,1% en Chine, à 550.500 unités. Un volume qui se rapproche des 650.700 véhicules que PSA a vendus en France l'an dernier.

"Où se trouve le principal marché aujourd'hui? En Asie, en Chine", a déclaré sur Europe 1 Robert Peugeot, président de la holding familiale FFP et membre du conseil de surveillance de PSA. "Certains mois, en Chine, on immatricule plus de voitures qu'en une année en France. La présence de Peugeot et Citroën en Chine est fondamentale."

PSA vise 650.000 ventes cette année pour sa coentreprise avec Dongfeng. Il table sur 1,5 million d'unités en 2020, un objectif qui concerne cette fois ses deux marques et la FengSheng du chinois.

Avec Changan, son autre partenaire chinois avec lequel il a une coentreprise spécialisée dans la ligne haut de gamme DS, PSA a pour objectif de saturer d'ici 2015-2016 une usine dont la capacité annuelle est de 200.000 voitures.

"Nous ne doutons pas de la capacité de PSA de capter des parts de marché supplémentaires sur un marché chinois du premium en forte croissance, mais nous mettons en garde contre tout excès d'optimisme vu que la marque part de très bas", commente ISI Autos dans une note.

Les ventes chinoises de DS, dont la production locale n'a commencé qu'en septembre, ont atteint 3.500 unités l'an dernier. ISI note que pour atteindre un volume annuel de l'ordre de 200.000 véhicules, il a fallu à Mercedes plus de 250 points de vente et plus de 350 à BMW. La ligne DS, moins connue que ces deux marques allemandes, n'en compte actuellement qu'une cinquantaine.

"TROP PETIT EN RUSSIE"

Dans la stratégie de PSA à l'international, la Russie et le Brésil apparaissent comme des talons d'Achille.

Les ventes du groupe en Russie ont chuté de 18,7% en 2013, sous-performant un marché en baisse de 5,4%, et Carlos Tavares, qui prendra la présidence du directoire de PSA lundi prochain, aura fort à faire pour redresser l'activité dans l'usine de Kalouga.

"Ils sont trop petits en Russie, et leur portefeuille de produits est globalement inadapté", commente Philippe Houchois, analyste automobile chez UBS. "Et les changes ne les aident pas."

La baisse du rouble et les incertitudes liées à la crise avec l'Ukraine desservent d'autant plus PSA que sa production et ses approvisionnements ne sont locaux qu'à 30%, contre 80% pour Renault par exemple.

Carlos Tavares s'est aussi donné pour priorité de rétablir la rentabilité des activités de PSA en Amérique latine. L'an dernier, s'il a fait mieux que le marché en Argentine (+25,5%), le groupe a fait moins bien au Brésil avec une chute de 15,7% de ses ventes.

En Europe, où PSA a regagné des parts de marché en début d'année grâce, notamment, à des nouveautés comme les Peugeot 2008 et 308, le principal défi réside dans la gestion des capacités de production. Le groupe s'est donné jusqu'en 2016 pour porter le taux d'utilisation moyen de ses usines européennes à 100%, contre 75% en 2012.

Le sujet est particulièrement sensible en France, où PSA a cessé cet automne de produire des voitures à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a réduit fortement la capacité de son site de Rennes et a annoncé la suppression d'une chaîne d'assemblage cette année à Poissy et Mulhouse.

Prié de dire si d'autres fermetures d'usines étaient envisageables en France dans les quatre ans, Robert Peugeot a répondu sur Europe 1: "Ce n'est pas au programme actuellement."

(Edité par Dominique Rodriguez)

Mes listes

valeur

dernier

var.

1.173 -0.01%
39.101 -0.02%
77.1 +1.85%
106.27 +1.79%
25.5 +2.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.