Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Prudence en vue en Europe avec la Chine, le pétrole monte encore
information fournie par Reuters28/09/2021 à 07:48

LES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES EN TRÈS LÉGÈRE HAUSSE

LES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES EN TRÈS LÉGÈRE HAUSSE

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en très légère hausse mardi à l'ouverture, une prudence justifiée par les inquiétudes autour de la Chine qui freine les prises d'initiatives même si la montée des cours du pétrole devrait rester en soutien.

Les contrats à terme signalent un gain de 0,1% pour le Dax à Francfort, de 0,06% pour le FTSE à Londres et de 0,11% pour l'EuroStoxx50.

De premières indications disponibles donnent par ailleurs le CAC 40 parisien en progression de 0,13% à l'ouverture.

Les indices européens ont profité lundi des résultats des élections fédérales en Allemagne qui ont éloigné la perspective d'une participation du parti de gauche Die Linke à une coalition gouvernementale, un scénario qui inquiétait les investisseurs.

Mais les motifs d'inquiétude persistent au-delà, et particulièrement en Chine où des pénuries d'électricité ralentissent la production et pourraient perturber encore les chaînes d'approvisionnement.

Le dossier Evergrande est aussi en suspens: le promoteur immobilier lourdement endetté n'a pas versé les intérêts d'un emprunt obligataire qu'il devait honorer jeudi dernier et a 30 jours pour régler la situation.

Un autre test majeur sur le marché obligataire se profile pour Evergrande qui devra payer ce mercredi des intérêts d'un montant de 47,5 millions de dollars sur une obligation assortie d'un coupon de 9,5% et arrivant à échéance en mars 2024.

Sans faire mention d'Evergrande, la Banque populaire de Chine a déclaré lundi qu'elle allait "sauvegarder les droits légitimes des consommateurs dans le secteur immobilier".

Aux Etats-Unis, le projet de loi prévoyant le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis et le financement des administrations fédérales pour éviter leur paralysie ("shutdown") n'a pas été adopté lundi par le Sénat, très divisé, où les républicains ont obtenu suffisamment de voix pour empêcher un vote du texte.

Les pairs démocrates du président américain Joe Biden, qui disposent d'une majorité étroite dans les deux chambres du Congrès, n'ont plus que trois jours désormais pour éviter un "shutdown", alors que le financement actuel des services fédéraux prend fin jeudi soir.

Face à ces inquiétudes, les Bourses européennes pourraient toutefois encore obtenir du soutien du côté du marché pétrolier, où le baril de Brent évolue désormais à plus de 80 dollars.

PÉTROLE

Le marché pétrolier reste porté par les craintes concernant l'offre alors que la demande tend à rebondir avec le redémarrage de l'économie mondiale. Les cours de l'or noir affichent leur sixième séance consécutive de hausse.

Le baril de Brent se négocie ainsi à 80,12 dollars (+0,74%), à un plus haut depuis octobre 2018. Celui du brut léger américain (WTI) gagne 0,85% à 76,09 dollars, au plus haut depuis le 6 juillet.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, le Dow Jones ayant profité de l'engouement pour les valeurs liées à la croissance tandis que le Nasdaq a fait les frais de dégagements visant les valeurs technologiques sur fond de nette remontée des rendements obligataires américains.

L'indice Dow Jones a gagné 0,21%, à 34.869,37 points. Le S&P-500 a perdu 0,28%, à 4.443,11 points et le Nasdaq Composite a reculé de son côté 0,52% à 14.969,97 points.

Les futures sur les indices américains signalent une ouverture encore en ordre dispersé mardi, avec une hausse de 0,15% pour le Dow Jones mais un repli de 0,2% pour le Nasdaq.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo recule de 0,37% à moins d'une heure de la clôture, la prudence l'emportant avant le vote, mercredi, du Parti libéral-démocrate (PLD) au pouvoir au Japon pour désigner son nouveau dirigeant et, de facto, le nouveau Premier ministre.

En Chine continentale et à Hong Kong, les indices sont tirés par les valeurs de l'immobilier après les déclarations de la Banque populaire de Chine sur la sauvegarde des intérêts des consommateurs.

Le CSI 300 avance de 0,18% et le Hang Seng prend 1,5%, favorisé en outre par le rebond du segment technologique.

TAUX/CHANGES

Le rendement des Treasuries à dix ans poursuit sur sa lancée haussière après les annonces de la Réserve fédérale la semaine dernière et gagne encore près de trois points de base, à 1,5114%, non loin de son pic de début juillet à 1,516% atteint la veille.

Le dollar, qui a profité au cours de deux dernières séances de la remontée des taux américains, souffle un peu. L'indice mesurant son évolution face à un panier de devises de référence est stable.

L'euro en profite pour renouer avec le seuil de 1,17 dollar après avoir testé plusieurs fois ces dernières jours un support autour de 1,1683.

(édité par Jean-Stéphane Brosse)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.