1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prudence en Europe, les tensions commerciales en toile de fond
Reuters03/12/2019 à 11:07

LES BOURSES EUROPÉENNES HÉSITENT

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes restent hésitantes mardi matin après les lourdes pertes subies la veille en réaction à un regain d'inquiétudes sur le commerce mondial.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,07% à 5.782,86 points vers 09h45 GMT alors qu'à Francfort, le Dax prend 0,59% et qu'à Londres, le FTSE recule de 0,54%, le renchérissement de la livre sterling pénalisant les valeurs exportatrices.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,3%, le FTSEurofirst 300 de 0,3% et le Stoxx 600 de 0,18%.

Les indices européens ont terminé en nette baisse lundi soir et le Stoxx 600 (-1,58%) a signé sa plus forte baisse en pourcentage depuis deux mois après les tweets de Donald Trump annonçant son intention de rétablir les droits de douane sur l'acier et d'aluminium en provenance du Brésil et d'Argentine, deux pays qu'il accuse de manipuler leur monnaie.

"Nous avons un rebond aujourd'hui mais c'est assez mécanique", a déclaré Stéphane Barbier de la Serre chez Makor Capital Markets. "La chute a été vraiment abrupte lundi et maintenant le principal risque est que le marché se rende compte que la conjoncture est vraiment mauvaise."

Les regains de tension touchent également les relations commerciales entre les Etats-Unis et la France. Le gouvernement américain a menacé de surtaxer 2,4 milliards de dollars de produits français - parmi lesquels le champagne, les sacs à main, le maquillage et le fromage - en représailles à la taxe instaurée par Paris sur les entreprises numériques.

VALEURS

Les valeurs françaises du luxe sont délaissées mardi matin à la Bourse de Paris, pénalisées par les menaces américaines de surtaxer les produits français.

Le numéro un mondial du secteur, LVMH, accuse un repli de 1,61%, son principal rival, Kering, cède 1,39% et Hermès abandonne 1,77%.

En hausse, le secteur technologique se distingue, son indice Stoxx prenant 0,85%. STMicro est en tête du CAC (+1,83%), ASM International gagne 1,7% et Dialog Semiconductor 0,85%.

EN ASIE

Les marchés japonais ont réagi à leur tour au regain de tensions sur le commerce international et à la contraction plus nette que prévu de l'activité de secteur manufacturier américain. La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,64% après avoir cédé en séance jusqu'à 1,46% à un plus bas de dix jours.

En revanche, les Bourses chinoises ont su résister grâce aux gains engrangés par les valeurs liées à la consommation et aux finances. Shanghai a pris 0,3% et le CSI 300 de Chine continentale a gagné 0,4%.

A WALL STREET

Le Dow Jones a fini en baisse de 0,96% lundi, le S&P-500 a perdu 0,86% et le Nasdaq Composite a cédé 1,12%.

Aux craintes sur le commerce se sont ajoutés des indicateurs décevants puisque l'indice ISM manufacturier comme les dépenses de construction ont affiché une baisse inattendue.

Les sidérurgistes Steel Corp et AK Steel Holding Corp ont pris respectivement 4,2% et 4,5%, bénéficiant de la décision de Trump de taxer les métaux argentins et brésiliens.

CHANGES

Les indicateurs américains et le regain de tension sur le commerce international favorisent la baisse du dollar: l'indice mesurant ses fluctuations face à un panier de devises de référence cède 0,1% et se rapproche d'un plus bas de deux semaines.

L'euro remonte légèrement, autour de 1,1080.

La livre sterling a touché brièvement un plus haut de six semaines face au dollar à la faveur de la faiblesse de la monnaie américaine et d'un sondage montrant un creusement de l'avance du Parti conservateur dans les intentions de vote pour les élections législatives du 12 décembre.

TAUX

Les rendements obligataires varient peu: celui des emprunts d'Etat américains à 10 ans perd moins d'un points de base pour retomber sous 1,83% et le 10 ans allemand est quasi stable à-0,285%.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont en légère hausse, soutenus par la perspective d'une prolongation des mesures d'encadrement de la production par l'Opep.

Le Brent de mer du Nord prend 0,54% à 61,25 dollars le baril et le brut léger américain gagne 0,66% à 56,34 dollars.

(Edité par Marc Angrand)

Valeurs associées

Euronext Amsterdam 0.00%
Euronext Paris +1.69%
Euronext Paris +1.87%
Euronext Paris +0.88%
LSE Intl +2.15%
FTSE Indices +1.43%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer