Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Progression à deux chiffres des rémunérations des présidents du SBF 120

Newsmanagers16/11/2016 à 15:45

(NEWSManagers.com) - La rémunération totale des présidents exécutifs du SBF 120 a atteint en 2015 le niveau record de 3,5 millions d'euros en moyenne, en hausse de 20% par rapport à l'année précédente, selon le dernier rapport de Proxinvest sur la rémunération des dirigeants en 2015. La rémunération moyenne totale des présidents exécutifs du CAC 40 atteint même 5 millions d'euros, en hausse de 18%, ce qui excède désormais la rémunération maximale socialement acceptable définie à 240 SMIC par Proxinvest (4,8 millions d'euros). Cette rémunération plafond que Proxinvest appelle de ses vœux est désormais dépassée par 26 présidents exécutifs du SBF 120 contre 16 en 2014.

Pour mémoire, le rapport Proxinveset valorise l'ensemble des formes de rémunération des dirigeants attribuées au titre de l'exercice 2015 (fixe, bonus annuel, jetons, avantages en nature, stock-options et actions gratuites de performance à leur date d'attribution, intéressement en numéraire et autres formes indirectes de rémunération). Toutes les composantes de la rémunération participent à la générosité des conseils d'administration pour leur principal dirigeant : +4% pour les rémunérations fixes au sein du SBF 120, +23% pour la rémunération variable de court terme, +33% pour les actions gratuites de performance (avant loi Macron). les deux tiers de la rémunération des dirigeants du SBF 120 restent malheureusement de court terme.

Les performances économiques observées en 2015 semblent justifier certaines réserves sur l'ampleur de l'augmentation et sur les niveaux observés. Ainsi, l'indice CAC 40 a vu des performances contrastées en son sein. Il a grimpé globalement de 8,5% en 2015, le chiffre d'affaires cumulé a baissé de 3%, le résultat opérationnel cumulé de 7% et les bénéfices nets cumulés de 11%.

Pour la première fois depuis 2005, les cinq premières places du classement bénéficient d'une rémunération supérieure à 10 millions d'euros, le premier étant le directeur général de Sanofi, Olivier Brandicourt (16,8 millions d'euros), devant Gilles Gobin, fondateur de Rubis (16,4 millions d'euros) et Carlos Ghosn, double président de Renault et Nissan (15,6 millions d'euros).

Lors des votes " Say on Pay" aux AG 2016, les investisseurs ont exprimé leur préférence pour des rémunérations modérées. Les trois rémunérations du CAC 40 les plus élevées (Sanofi, Renault, Schneider Electric) ont obtenu les scores d'approbation les plus faibles, respectivement 63%, 46% et 58%. A l'inverse, les quatre plébiscites les plus élevés du CAC 40 ont été obtenus dans des sociétés ne dépassant pas 2 millions d'euros de rémunération totale ( Bouygues, Orange, Legrand, Klépierre).

Le taux d'approbation moyen des actionnaires sur les votes " Say on Pay" passe de 88% à 89% et le taux d'approbation de Proxinvest s'élève à 39,7% contre 32,2%. La baisse du taux d'opposition de Proxinvest témoigne de l'amélioration des pratiques par certaines sociétés, notamment en matière de transparence mais le lien entre rémunération et performance méritera d'être mieux démontré à l'avenir (37% d'opinions favorables seulement de Proxinvest sur le lien rémunération-performance aux AG 2016 du CAC 40).

Proxinvest souligne enfin que pour la première fois en France, des assemblées générales ont refusé d'approuver la rémunération totale de leur dirigeant. Outre la rémunération de Carlos Ghosn, la rémunération de Patrick Kron (ex- Alstom) et des dirigeants de Solocal ont également été rejetées par leurs actionnaires, rejets, on le sait, sans conséquence juridique. L'instauration d'un vote souverain de l'assemblée générale était souhaitée par Proxinvest lors de la publication de son précédent rapport. " L'initiative parlementaire visant à restaurer les droits de contrôle des actionnaires sur le sujet de la rémunération des dirigeants dans le cadre de la loi Sapin 2 est donc la bienvenue" , souligne Proxinvest.


Mes listes

valeur

dernier

var.

202.3 -1.22%
105 -0.94%
5413.3 -0.57%
16.56 +0.61%
0.917 -2.40%
97.52 -0.57%
162.85 -0.28%
0.685 -2.97%
1.287 +0.31%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.