Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Prodware : nette baisse de l'Ebitda au premier semestre
information fournie par AOF13/10/2021 à 18:04

(AOF) - Prodware a enregistré au premier semestre une perte nette, part du groupe, de 6,3 millions d’euros contre un profit de 4,2 millions d’euros, un an auparavant. Compte-tenu de la diminution de la commercialisation des offres « on-premise » et de projections défavorables sur la croissance de ce mode dans le futur, le groupe a procédé à des tests d’impairment sur la valeur des actifs « on-premise » qui conduisent à constater une dépréciation exceptionnelle d’environ 5 millions d’euros.

L'Ebitda a baissé de 21,6% faisant ressortir une marge de 22,9% contre27,9% au premier semestre 2020.

Le chiffre d'affaires a reculé de 4,6% à 81,6 millions d'euros. En données pro-forma, incluant l'impact en 2020 de la vente de la filiale tunisienne et de la cession de l'activité intégration en Israël, l'activité est en hausse de 2,3%.  Prodware a réalisé au troisième trimestre 2021 un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en repli de 3,2%. En pro-forma, l'activité ressort en hausse de 2,6%.

Au 30 juin 2021, le bilan de Prodware présente des fonds propres de 149,1 millions d'euros, en diminution de 6,3 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2020.

Au second semestre 2021, le groupe d'informatique va poursuivre la commercialisation de son offre de transformation digitale pour ses clients grâce à ses activités de Conseil, Edition, Intégration et Services Managés. Une attention particulière sera portée au redressement de sa rentabilité nette dans un contexte de fortes mutations et d'accélération du changement de modèle économique vers le SaaS grâce à l'accélération de la vente de solutions sous ce mode et le développement des offres de Services à forte valeur ajoutée.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Des emplois menacés

Selon les prévisions du Syndicat professionnel des acteurs du numérique (Syntec Numérique), le recul de l’activité devrait atteindre 4,6% pour l’ensemble de l’année 2020. Néanmoins la fin d’année a été plus clémente pour les professionnels. La situation s’est légèrement améliorée depuis septembre, au niveau des appels d’offres et du carnet de commandes.

Les acteurs du conseil en technologies auront particulièrement souffert en 2020, en enregistrant une chute de 12,3% de leur activité. Ils sont, en effet, très présents dans deux secteurs particulièrement impactés par la crise sanitaire, l’aéronautique civile et l’automobile. C’est dans le conseil en technologies que le risque de suppressions d’emplois est le plus important. Syntec Numérique évalue à 10.000 les postes en danger sur ce créneau.

Très prudents, les professionnels s’attendent à un rebond de 1% pour le secteur en 2021.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.52%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.