Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pression accrue sur les banques pour plus de tranparence

Reuters10/04/2013 à 21:33

par Matthieu Protard et Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français, qui s'efforce de lutter contre l'évasion fiscale et les paradis fiscaux après l'onde de choc provoquée par l'affaire Cahuzac, a accru mercredi la pression sur les banques en confirmant qu'elles devraient à l'avenir détailler leurs activités pays par pays.

Cette nouvelle obligation d'information avait d'ores et déjà été intégrée au projet à la loi de réforme bancaire tel qu'il sera débattu en deuxième lecture à l'Assemblée nationale à partir de la fin du mois de mai.

Si ce projet de loi est adopté par les députés, les établissements devront désormais donner, pour chacune de leurs implantations, la nature de leurs activités, les revenus et résultats dégagés ainsi que leurs effectifs.

Sous la pression de députés de gauche, le gouvernement avait accepté à la mi-février un amendement d'Europe Ecologie-Les Verts visant à renforcer la transparence des banques sur leurs activités dans les paradis fiscaux.

En l'état actuel de la réglementation, les banques, comme les entreprises cotées en Bourse, doivent simplement publier dans leur rapport annuel la liste de leurs filiales à l'étranger et indiquer le cas échéant les risques encourus dans ces pays.

"Les banques françaises devront rendre public, chaque année, la liste de toutes leurs filiales, partout dans le monde, et pays par pays. Elles devront indiquer la nature de leurs activités", a ainsi déclaré le président français François Hollande.

"PLUS POSSIBLE DE DISSIMULER"

"Il ne sera plus possible pour une banque de dissimuler les activités qu'elle mène dans un paradis fiscal", a de son côté insisté le Premier ministre Jean-Marc Ayrault dans une communication lue en conseil des ministres.

Ces annonces du gouvernement surviennent après que le journal Le Monde a révélé la semaine dernière que les banques françaises BNP Paribas et Crédit agricole avaient supervisé la création de sociétés offshore dans les paradis fiscaux tout au long des années 2000.

"C'est une très bonne mesure. C'est une mesure de transparence", a réagi Daniel Lebègue, président de l'ONG Transparency International en France, à propos des annonces de l'exécutif.

"Pour l'instant, les grandes banques ne donnent aucune information sur leurs activités dans les centres offshore, dans les paradis fiscaux", poursuit l'ancien directeur général de la Caisse des dépôts.

Les banques françaises ont critiqué cette mesure à plusieurs reprises ces dernières semaines, invoquant la nécessité de préserver le secret de leurs activités vis-à-vis de leurs concurrentes internationales.

Le gouvernement français veut par la suite étendre ces obligations à toutes les entreprises françaises puis souhaite qu'elles soient adoptées au niveau de l'Union européenne.

Mardi, les grandes capitales européennes ont ouvert la chasse au secret bancaire en Europe pour lutter contre la fraude fiscale, forçant le Luxembourg à s'aligner sur ses partenaires européens.

Désormais, au sein de l'UE, l'Autriche, qui refuse toujours de lever son secret bancaire, se retrouve de plus en plus isolée.

La France a aussi fait savoir mercredi qu'elle dresserait chaque année une liste des paradis fiscaux.

"Je n'hésiterai pas à considérer comme un paradis fiscal tout pays qui refuserait de coopérer pleinement avec la France", a fait savoir François Hollande.

Edité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

3.17 -0.63%
2.04 0.00%
0.34 -0.29%
2488 +0.81%
51.06 -1.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.