Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Près d'un Japonais sur deux souhaite la démission de Shinzo Abe

Reuters26/03/2018 à 10:57
    TOKYO, 26 mars (Reuters) - Près d'un Japonais sur deux pense
que le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, doit démissionner
en raison de sa mise en cause dans une affaire de favoritisme
qui a fait dégringoler sa cote de popularité, montre un sondage
publié lundi.
    Shinzo Abe et son ministre des Finances, Taro Aso, sont sous
le feu des critiques dans cette affaire de cession de terrains à
un prix avantageux à un gestionnaire d'écoles ayant des liens
avec Akie Abe, l'épouse du chef du gouvernement.
    Le Premier ministre dément que lui ou sa femme soient
intervenus dans la vente ou qu'ils aient pu être impliqués dans
une quelconque entreprise de falsification de documents qui
aurait permis de passer leur participation sous silence.
    Selon un sondage publié par le quotidien Asahi, 48% des
sondés disent penser que Shinzo Abe et son gouvernement doivent
démissionner tandis que 39% jugent ce départ inutile.
    La même étude témoigne en outre d'un dérapage de la cote de
popularité du chef du gouvernement, située à 32,6% soit 11,7
points de moins qu'un mois auparavant. La proportion de
détracteurs a quant à elle bondi de 13,2 points à 54,9%.
    Interrogé lundi au Parlement sur son implication dans le
scandale foncier, Shinzo Abe a une nouvelle fois clamé son
innocence et celle de son épouse.
    Le ministère des Finances a pourtant reconnu le 12 mars
dernier avoir modifié des documents liés à la vente suspecte,
notamment en ôtant le nom d'Akie Abe.
    Shinzo Abe s'est pour l'heure toujours opposé à ce qu'elle
puisse être entendue dans cette affaire.
    Âgée de 55 ans, Akie Abe détonne dans le paysage politique
japonais, n'hésitant pas à faire valoir des opinions aux
antipodes de celles que peut défendre le Parti
libéral-démocrate, la formation conservatrice dont son époux est
issu.
    Elle a ainsi participé à des défilés défendant les droits
des LGBT, exprimé son hostilité à l'encontre du nucléaire ou
rencontré des manifestants qui exigeaient le départ des troupes
américaines stationnées à Okinawa. Elle s'est également
prononcée en faveur de la légalisation du cannabis.

 (Elaine Lies; Nicolas Delame pour le service français)
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.