Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Premier cadre international de reporting sur le risque climat pour les entreprises

Novethic15/12/2016 à 11:09

Premier cadre international de reporting sur le risque climat pour les entreprises

11 recommandations pour construire un cadre global de reporting sur les risques climat pour les entreprises, tel est le fruit du groupe de travail international piloté par Mike Bloomberg. Cette Task force sur le reporting climat (TFCD) a été lancée fin 2015 par le Conseil de stabilité financière du G20. Composée d’une trentaine de professionnels de haut niveau venus du monde de la finance, des entreprises et du conseil, elle a remis son premier rapport le 14 décembre à Paris.

"Notre rapport va pousser la transparence sur les risques liés au changement climatique et orienter les financements vers une économie bas carbone", a annoncé fièrement Mike Bloomberg, le patron de la Task force sur le reporting climat. Celui-ci propose des lignes directrices aux entreprises de tous secteurs pour identifier des risques économiques et financiers auxquels elles sont exposées et mettre en avant les réponses qu’elles y apportent.

Les conséquences du changement climatique dans leurs rapports financiers doivent être traitées sous trois angles : les risques physiques (type événements extrêmes, montée des eaux…),  les risques de dépréciation massive (comme ceux qu’ont connus les producteurs de charbon et d’électricité) et les risques de régulation (type taxe carbone…).

Les recommandations de la Task force sont organisées autour de quatre thèmes : la gouvernance, la stratégie, la gestion des risques, les indicateurs et objectifs.

Sur le premier, la Task force recommande que les dirigeants de l’entreprise s’emparent du sujet.

Sur le second, elle suggère de définir une stratégie alignée sur un scénario climatique limitant le réchauffement à 2 degrés, comme le recommande l’Accord de Paris.

Sur les indicateurs et objectifs, la Task force incite les entreprises à donner des informations sur toutes les émissions de gaz à effet de serre (directes, indirectes et induites) et les encourage à adopter des objectifs de réduction ambitieux.

 

Le rôle central des actionnaires


 

Lors de la présentation au siège d’Axa à Paris, les débats ont été animés autour du rôle des actionnaires vis-à-vis de la transparence sur les risques climat dont les entreprises doivent faire preuve. Eux aussi doivent adopter des stratégies actives de mesure de leurs propres risques, ce qui ne doit pas se limiter à la réalisation d’une simple mesure d’empreinte carbone. Si l’évaluation des risques liés au climat qui ont un impact mesurable sur leurs portefeuilles commence à se répandre, ils sont aussi appelés à financer la transition énergétique pour développer une économie résiliente et bas carbone, et ce mouvement est encore limité.



Le rôle des investisseurs est d’autant plus clef que ces recommandations n’ont, pour l’instant, pas de force juridique. Elles sont en consultation publique jusqu’au 15 février et devraient être approuvées par les chefs d’État du G20 réunis à Hambourg le 7 juillet prochain. Libre ensuite à chacun des pays membres de les transposer dans leur législation.

Créer un cercle vertueux pour ne pas conduire le changement climatique à déstabiliser non seulement la planète terre mais aussi la planète finance pour laquelle il constitue un risque systémique, tel est l’objectif du Conseil de stabilité financière. Reste à convaincre tout le G20, qui compte parmi ses membres les États-Unis, la Russie, le Brésil ou encore l’Arabie saoudite.

Retrouvez cet article sur Novethic.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.