Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prélèvement à la source : l'État gagnant mais le citoyen perdant
Le Point18/06/2015 à 09:55

François Hollande a donné mercredi en conseil des ministres son feu vert pour l?instauration du prélèvement à la source à compter de 2018. Une date qui n?est pas choisie au hasard, car elle reporte la réforme après l?élection présidentielle de 2017. Une manière d?éviter l?impopularité des couacs qu?entraînera inévitablement cette réforme. La mise en place du prélèvement à la source est, en effet, faussement simple et le contribuable sera perdant.

Aujourd?hui, les Français disposent d?un délai entre la perception de leurs revenus et le paiement de l?impôt afférent. Un temps qui permet à chacun de profiter de son argent, voire de le placer et de générer ainsi de nouveaux revenus. Avec le prélèvement à la source, au contraire, le citoyen sera taxé immédiatement à son taux marginal d?imposition et ce n?est qu?un an plus tard, au moment de la déclaration correctrice, que Bercy tiendra compte de ses déductions ou réductions d?impôt, de son changement de situation familiale... Le contribuable fera l?avance à l?État, ce qui n?est pas pour déplaire à celui-ci.

Le prélèvement à la source aura -? et c?est plus grave pour l?activité économique -? un effet récessif. Le citoyen aura le sentiment de percevoir moins chaque mois, ce qui le conduira, au moins les premières années, à dépenser moins. La France peut-elle aujourd?hui se permettre de tarir la consommation, support de...

Lire la suite sur Le Point.fr

32 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gdream
    26 juin19:15

    Une assurance pour le risque santé au 1er euro, c'est de l'ordre de 250-300 EUR, certes, pas en France

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer