1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Praet (BCE) lie l'arrêt des rachats d'actifs à l'inflation
Reuters29/01/2018 à 12:05

    FRANCFORT, 29 janvier (Reuters) - La Banque centrale 
européenne (BCE) cessera de racheter des obligations que 
lorsqu'elle sera convaincue que l'inflation s'oriente vers son 
objectif, même en l'absence de tout soutien de sa part, a 
déclaré lundi son chef économiste. 
    "Une fois que le Conseil des gouverneurs aura jugé que les 
trois critères d'ajustement durable ont été respectés, les 
achats nets d'actifs expireront, conformément à notre pilotage", 
a dit Peter Praet lors d'une manifestation à Bruxelles. 
    La BCE a annoncé en octobre une réduction de moitié à partir 
de janvier du montant mensuel de ses rachats d'actifs, qu'elle a 
cependant prolongés jusqu'en septembre. 
    Elle a confirmé la semaine dernière qu'elle poursuivrait ces 
rachats jusqu'en mars au moins et s'est engagée à maintenir les 
taux à leurs niveaux actuels, ultra-bas, bien après l'arrêt du 
programme d'assouplissement quantitatif (QE). 
    L'institut d'émission vise un objectif d'inflation d'un peu 
moins de 2%. L'inflation de la zone euro évolue bien au-dessus 
de 1% mais les économistes ne la voient pas atteindre l'objectif 
de la BCE pendant des années encore. 
    "Il n'y a absolument aucune raison de continuer ce 
programme. Je crois que nous devons être très clairs à ce 
sujet", a déclaré pour sa part dimanche Klaas Knot, le président 
de la banque centrale néerlandaise.   
     
 
 (Francesco Canepa; Claude Chendjou pour le service français, 
édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer