Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

PPR cède la Fnac Italie au fonds Orlando Italy

Reuters28/11/2012 à 20:23

LA FNAC CÈDE SON ENSEIGNE ITALIENNE À ORLANDO ITALY

PARIS (Reuters) - La Fnac, filiale du groupe PPR, a annoncé mercredi avoir signé un accord de cession de son enseigne italienne au fonds d'investissements Orlando Italy.

Présente depuis 2000 sur le marché italien, la Fnac n'est jamais parvenue à imposer sa marque dans la péninsule et n'a pas atteint la taille critique. La crise qui frappe le pays depuis 2009 n'a fait qu'aggraver la situation.

Frappé par la concurrence d'internet, le spécialiste des produits culturels et multimédia avait annoncé en janvier dernier son intention de se désengager d'Italie, dans le cadre d'un vaste plan d'économies.

Le distributeur souffre à la fois d'une exposition à des marchés fragilisés par la dématérialisation (livres, films, disques), de la baisse de la consommation (produits techniques) mais aussi d'une forte exposition aux pays d'Europe touchés par la crise.

Fnac Italie, qui compte huit magasins dans le pays et y emploie 573 salariés, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires limité à environ 170 millions d'euros, sur un total de 4,16 milliards pour l'ensemble de l'enseigne.

Le prix de la transaction n'a pas été dévoilé.

Le fonds italien détient des participations dans les sociétés Ladbrokes (paris en ligne), Favini (papeterie) ou Allegri (prêt-à-porter).

L'opération sera finalisée en janvier 2013, précise la Fnac, qui ajoute que le projet d'entreprise d'Orlando Italy est actuellement "en phase de définition".

Le groupe PPR, propriétaire de Gucci, Bottega Veneta ou Puma poursuit son recentrage sur le luxe et la mode "lifestyle".

Faute d'avoir pu trouver un repreneur pour la Fnac, PPR a opté pour une scission et une mise en Bourse de l'enseigne, lui permettant de rapidement nettoyer ses comptes.

Concernant Redcats, son pôle de vente à distance, il a opté pour une vente par appartements. Une partie des actifs américains du pôle a déjà été cédée, une autre étant en phase finale de négociations, selon des informations de Reuters.

En dehors des Etats-Unis, cette division regroupe un pôle enfants-famille (Vert Baudet, Cyrillus), La Redoute et la marque suédoise de vêtements Ellos, qui doivent également être cédés.

Pascale Denis, édité par Matthieu Protard


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.